Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Get out (2017 -Jordan Peele)

Get out était annoncé comme le premier film ou l'ère Trump car reflétant une Amérique où tout ce qui est étranger n'est pas le bienvenu. Le film a pulvérisé les scores au box office, rapportant plus de 5 fois sa mise de départ mais est-ce vraiment mérité ?

 

L'histoire : Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable...

 

 

Alors le verdict est très positif car nous avons là un film qui sait très vite instaurer un certain malaise, on sent que la situation va dégénérer et nous ne serons pas déçus. Le film réussit à combiner les moments de pure comédie avec des scènes d'horreur.

 

 

Bien évidemment, le film en profite pour parler des préjugés raciaux et sociaux qui sont le reflet d'une société américaine qui n'a jamais parue aussi divisée depuis bien longtemps.

 

 

Très bon premier film de l'humoriste Jordan Peele et très bon film à voir au cinéma ce mois ci.

 

Bande annonce de Get out de Jordan Peele

Voir les commentaires

Hanabi d'Antoine Bauza (2011 - Editions Cocktail Games)

Après 7 Wonders, Hanabi est sans aucun doute le jeu le plus connu et ayant remporté le plus de succès à son auteur, le génial Antoine Bauza. Nous sommes ici en présence d'un petit jeu de cartes se jouant de 2 à 5 joueurs âgés d'au moins 8 ans pour des parties inférieures à 30 mn.

 

Il s'agit d'un jeu coopératif où les joueurs vont devoir faire équipe pour fabriquer les plus beaux feux d'artifices. L'originalité ici est que les joueurs vont devoir tenir leurs cartes à l'envers dans leurs mains, de sorte que seuls les autres joueurs voient leur cartes et pourront aider leurs compagnons de jeu.

 

Le but du jeu est de constituer 5 séries de cartes (1 par couleur) et cela dans l'ordre croissant (cartes numérotées de 1 à 5). Au début de la partie, le jeu de cartes est mélangé et chaque joueur reçoit 5 cartes qu'il tient donc à l'envers. Ensuite lors de son tour, le joueur actif doit effectuer une action au choix parmi 3 :

 

Donner une information sur le jeu d'un autre joueur en désignant la ou les cartes concernées (information sur une couleur par exemple : "tu as une carte rouge ici ou 2 cartes noires une ici et l'autre là" ou bien une information sur une valeur "tu as une carte de valeur 5 ici") :

 

  • Ajouter une carte de son jeu au feu d'artifice (séries de cartes posées au centre de la table).
  • Défausser une carte de son jeu pour avoir le droit de donner une information supplémentaire. 
  • Après avoir joué, chaque joueur devra avoir 5 cartes en main (en piochant une carte si nécessaire).

Si mes 5 séries complètes de 5 couleurs est accomplie, le partie s'arrête et la partie est gagnée pour tous les joueurs.

 

Si la pioche se vide, il y a un comptage de points en fonctions des séries en cours qui déterminera la qualité de la prestation qui va de "horrible...huées de la foule" à "légendaire, petits et grands sans voix, des étoiles plein les yeux".

 

La mécanique de ce jeu est vraiment originale et les cartes sont de toute beauté pour des parties vraiment agréables.

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors allez y nombreux !

 

 

Hanabi est disponible à 9,50€.

 

Ci-dessous l'explication vidéo par l'excellent Yahndrev

Voir les commentaires

Mes envies ciné de mai 2017

Six films attirent mon attention en ce gris mois de mai. Il y aura du frisson, de l'émerveillement et de l'action pour de bons moments en perspective. Comme je n'ai pas rédigé de billet le mois dernier, je reviendrai à la fin de cet article sur 4 films à voir si vous avez la chance de le avoir encore dans vos salles.

 

Get out (de Jordan Peele avec Daniel Kaluuya, Allison Williams - 1h44) : Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable...sorti depuis le 03/05/2017

 

Mon avis : Ce film a été un phénomène aux US car produit pour 4,5 M$, il en a remporté aujourd'hui plus de 100 M aujourd'hui. Son côté "Mon beau père, mes parents et moi" version horreur donne vraiment très envie.

 

 

 

Tunnel (de Kim Seong-hun avec Ha Jung-Woo, Doona Bae - 2h06) : Alors qu’il rentre retrouver sa famille, un homme est accidentellement enseveli sous un tunnel, au volant de sa voiture. Pendant qu’une opération de sauvetage d’envergure nationale se met en place pour l’en sortir, scrutée et commentée par les médias, les politiques et les citoyens, l’homme joue sa survie avec les maigres moyens à sa disposition. Combien de temps tiendra-t-il ? sorti depuis le 03/05/2017

 

Mon avis : Encore un excellent film à suspens qui en profite pour parler des travers de notre société. Les sud coréens sont très doués pour ça.

 

 

 

Alien - Covenant (de Ridley Scott avec Michael Fassbender, Katherine Waterston - 2h02) : Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper...sortie prévue le 10/05/2017.

 

Mon avis : Encore un film dans un univers qui nous est familier par l'un des derniers maîtres du genre. Pas besoin d'autres raisons.

 

 

Message from the king (de Fabrice Du Welz avec Chadwick Boseman, Luke Evans - 1h42) : En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges… sortie prévue le 10/05/2017

 

Mon avis : L'excellent réalisateur belge déjà auteur de Calvaire et Vinyan entre autres, nous offre ici une histoire classique de vengeance que j'apprécie beaucoup  au cinéma.

 

 

 

 

 

Pirates des caraïbes - La vengeance de Salazar (de J.Ronning et E.Sandberg avec Johnny Depp, Javier Bardem - 2h09) : Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Cet artefact légendaire, qui donne tous les pouvoirs sur les océans, est leur seul moyen d'échapper aux fantômes du redoutable Capitaine Salazar, échappés du Triangle des Bermudes pour éliminer tous les pirates des océans...sortie prévue le 24/05/2017.

 

Mon avis : Cela fait toujours plaisir de suivre la suite des aventures de ce bon vieux Jack avec la présence de l'immense Javier Bardem. du pur divertissement mais qu'est ce que cela fait du bien !

 

 

Psiconautas (d'A.Vazquez et P.Rivero  - animation - 1h15) : Sur une île ravagée par un désastre écologique, deux adolescents ont décidé de fuir leur entourage et leur quotidien : l’étrange Birdboy en se coupant du monde et en affrontant ses démons intérieurs, la téméraire Dinky en préparant un voyage dangereux, avec l’espoir secret que Birdboy l’accompagne...sortie prévue le 24/05/2017

 

Mon avis : Adapté de la BD d'Alberto Vazquez, nous voici ici en présence d'un conte fantastique qui aborde plusieurs problématiques actuelles avec beaucoup de poésie. Goya du meilleur film d'animation 2017.

 

 

 

 

 

Quelques films d'avril à voir :

 

Je souhaitais revenir sur 4 sorties du mois d'avril à vous recommander car encore en salles.

 

Deux thrillers comme les espagnols savent si bien les faire : L'homme aux mille visages d'Alberto Rodriguez dont c'est ici le 2e film après le très remarqué La isla minimaFrancisco Paesa, ex agent secret espagnol, est engagé pour résoudre une affaire de détournement d’argent risquant d’entrainer un scandale d’Etat. L’homme y voit l’opportunité de s’enrichir tout en se vengeant du gouvernement qui l'a trahi par le passé. Débute alors l’une des plus incroyables intrigues politiques et financières de ces dernières années : l’histoire vraie d’un homme qui a trompé tout un pays et fait tomber un gouvernement.

 

Raul Arévalo était acteur dans La isla minima justement et il réalise ici son premier film La colère d'un homme patient : Un homme attend huit ans pour se venger d'un crime que tout le monde a oublié.

 

L'excellent acteur Reda Kateb donne vie à un guitarriste que j'aime beaucoup, le grand Django Reinhardt, roi du jazz manouche qui pendant la seconde guerre mondiale s'est exilé afin d'éviter de servir la propagande allemande.

 

Enfin, j'avais beaucoup aimé Les guerriers de la galaxie, voici le volume 2 qui d'après les premiers échos que j'en ai eu, est aussi bon que le 1er voir meilleur.

 

Bons films !

 

Get out de Jordan Peele

Tunnel de Kim Seong-Hun

Alien covenant de Ridley Scott

Message from the king de Fabrice Du Welz

Pirates des Caraïbes - La vengeance de Salazar de J.Ronning et E.Sandberg

Psiconautas d'Alberto Vazquez

Voir les commentaires

Lion (2017 - Garth Davis)

J'avais hâte de découvrir cette incroyable histoire qui était vouée à être adaptée par Hollywood et je n'ai pas été déçu.

 

L'histoire : Une incroyable histoire vraie, à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

 

 

Le film est selon moi une vraie réussite car il ne se limite pas au côté mélodramatique de l'histoire. Nous avons là un film qui cartographie sans concession, l'Inde d'aujourd'hui avec ses laissés pour compte, ces enfants perdus au sein d'une ville tentaculaire. 

 

 

L'accent est mis, au travers du héros sur la recherche des origines est ses conséquences sur sa vie et celle de son entourage. Son obsession va révéler les souffrances de ses parents adoptifs, surtout de la mère interprétée fort justement par Nicole Kidman.

 

Un très beau film, à la limite du documentaire sur un pays qui n'en finit pas de nous fasciner.

Bande annonce de Lion de Garth Davis

Voir les commentaires

Gloom de Keith Baker (2005 - Editions Edge Entertainment)

Gloom est un sympathique jeu de cartes à l'humour très noir pour 2 à 4 joueurs d'au moins 14 ans et une durée d'une heure environ.

 

Dans ce jeu chaque joueur est à la tête d'une famille ressemblant à la Famille Adams et l'objectif est de leur faire subir les pires atrocités pour faire baisser leurs points de moral ou encore mieux, les tuer.

 

 

L'originalité est qu'en plus de cartes personnages de base, chaque joueur aura la possibilité de superposer sur ses cartes ou celles de ses adversaires des cartes transparentes ajoutant un effet, masquant ou ajoutant des point de moral, modifiant l'effet de la carte situées juste en dessous ou alors amenant la mort.

 

Le thème est original, l'interaction forte et les crises de rires ne manquent pas. Bref, un jeu à l'humour noir assumé qui plaiera à petits et grands.

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors allez y nombreux !

 

Gloom est actuellement en rupture éditeur mais est au prix de 21,90€. Vous pourrez sûrement le trouver sur des sites de jeux d'occasion comme par exemple https://www.okkazeo.com

Voir les commentaires

Le porteur d'histoire (2011 - Alexis Michalik)

Le porteur d'histoire est la première pièce représentée depuis 2011 du très talentueux Alexis Michalik qui sera 4 ans plus tard le créateur du cercle des illusionnistes dont je vous disais le plus grand bien il y a moins de deux ans.

 

L'histoire : Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents. Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. Elles ont été entraînées par le récit d’un inconnu, à la recherche d’un amas de livres frappés d’un étrange calice, et d’un trésor colossal, accumulé à travers les âges par une légendaire société secrète.

 

J'avais été tellement bluffé par Le cercle des illusionnistes que j'avais hâte de découvrir la toute 1ère pièce d'Alexis Michalik, récompensée par 2 Molières et j'ai été enchanté par la virtuosité de la mise en scène. Ici aussi, les 5 comédiens incarnent plusieurs personnages, on passe d'une époque à une autre, d'un lieu à un autre. On y croise Alexandre Dumas, Marie Antoinette, Eugène Delacroix mais également nombre de personnages plus ou moins fictif tout cela au service d'une histoire à tiroirs.

 

On peut se sentir parfois perdus face à toutes ces idées foisonnantes et mises en scène de façon déstructurée d'un point de vue de la chronologie mais c'est tellement bien interprété, et les différentes histoires sont vraiment passionnantes, qu'on se sent vraiment transporté par tant d'originalité.

 

Alexis Michalik est vraiment l'un des auteurs les plus brillants de sa génération. Il a su dépoussiéré le théâtre moderne et j'ai hâte de découvrir sa nouvelle pièce "Edmond".

 

Le porteur d'histoire au théâtre des Béliers Parisiens jusqu'au 30/04/2017 - 14 bis Sainte Isaure - 75018 Paris. tarif 28€.

 

Le porteur d'histoire est aussi disponible en livre avec tout le texte de la pièce :

 

C'est aussi une bande dessinée de Christophe Gaultier :

 

Le porteur d'histoire d'Alexis Michalik

Voir les commentaires

En garde de Reiner Knizia (2007 - Editions Ferti games)

L'édition initiale de ce jeu est sortie en 1994 mais c'est de l'édition 2007 dont je vais vous parler. En Garde est un jeu pour 2 joueurs d'au moins 8 ans pour des parties de 30 mn environ. Ambiance cape et d'épée pour ce jeu où les joueurs incarnent des adversaires qui vont s'affronter à l'épée.

 

Ce qui frappe dès le début est la qualité du matériel constitué d'un décors en 3D et de deux figurines en plomb représentant nos personnages. Une pioche commune de 25 cartes (numérotées de 1 à 5 et leur permettant d'avancer, reculer, attaquer directement, attaquer indirectement, défendre).

 

Chaque joueur va se constituer une main de 5 cartes issues de la pioche et lors de son tour, il s'agit de joueur une carte ou plusieurs cartes de sa main et d'en appliquer l'effet. Les effets sont les suivants :

 

  • Avancer ou reculer du nombre de cases indiqués sur la carte.
  • Attaquer directement en jouant une ou des cartes dont la valeur est égale à la distance entre les figurines. Le joueur attaqué peut contrer l'attaque en jouant le même nombre et valeurs de cartes. Si le je joueur ne peut parer l'attaque, il perd la manche.
  • Attaquer indirectement en jouant une carte de déplacement vers l'avant + une ou plusieurs cartes attaque. Le joueur attaqué peut contrer comme expliqué précédemment. Si le joueur attaqué ne peut pas ou ne veut pas parer, il doit jouer une carte de déplacement vers l'arrière.

 

Le premier joueur à gagner 5 manches, l'emporte.

L'immersion est totale dans ce jeu car le matériel aide beaucoup. Il existe une version de voyage qui permettra de ressortir le jeu plus souvent car il faut un certain temps pour assembler le décors. Nous avons là tout de même un bon jeu de guessing très bien rendu.

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors allez y nombreux !

 

 

En garde est disponible à 18,90€.

 

Vidéorègle de En garde par l'excellent Yahndrev

Voir les commentaires

Chez Hélène (Paris 18e)

On découvre parfois une bonne adresse sans le vouloir, au hasard, au détour d'une rue, en passant devant et en se disant "allez ce lieu a l'air sympa, entrons". C'est ce qui s'est passé avec ce salon de thé découvert juste avant d'aller au théâtre pour une pièce dont je vous parlerai prochainement sur le blog.

 

Ce qui m'a plu d'entrée c'est l'intimité qui se crée dans ce lieu par la lumière tamisée et le calme qui y règnent. La patronne est très aimable et accueillante et sa carte est attrayante. Elle est constituée d'une grande variété de thés pour tous les goûts, de soupes, de tartes salées et des desserts vraiment appétissants.

 

 

Je ne parlerai pas ici du salé car je n'ai pas eu l'occasion d'y goûter mais pour ce qui est du sucré, le fondant au chocolat avec sa boule de glace à la vanille est vraiment délicieux.

 

 

L'enseigne du lieux précise en devanture "épicerie, livres, dinette et Cie" et à juste titre car en plus de vous régaler, vous pourrez acheter des produits artisanaux tels que des confitures, des terrines, etc.. mais également des livres en lien avec la cuisine, livres de recettes mais également essais et romans tournant autour de la gastronomie. 

 

En entrant ici, on a vraiment l'impression d'entrer chez quelqu'un de familier pour y passer un très bon moment.

 

 

Chez Hélène - 89, rue Duhesme -75018 Paris - Tel : 01.42.64.49.04

Ouvert du mardi au samedi : 10h à 19h du mardi au jeudi / 10h à 22h30 les vendredi et samedi

Voir les commentaires

Mes envies ciné de mars 2017

Ce ne sont pas moins de 6 films qui attirent mon attention ce mois ci. Comme d'habitude il y en a pour tous les goûts et nous avons droit au retour des 3 grands réalisateurs que sont James Mangold, Danny Boyle et James Gray.

 

Logan (de James Mangold avec H.Jacman, P.Stewart - 2h17) : Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui...sorti depuis le 01/03/2017.

 

Mon avis : La dernière occasion de voir Hugh Jackman dans son meilleur rôle au cinéma et Patrick Stewart dans le rôle du professeur Xavier. J'aime beaucoup le cinéma de James Mangold.

 

 

 

 

 

T2 Trainspotting (de Danny Boyle avec E.McGregor, E.Bremmer - 1h57) : D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison. Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non. Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer. Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent. Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l’amitié, le désir, la peur, les regrets, l’héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse...sorti depuis le 01/03/2017.

 

Mon avis : Trainspotting est devenu culte dès sa sortie et a représenté une vraie claque il y a déjà 20 ans. Cela fait plaisir de retrouver ces personnages familiers.

 

 

Monsieur & Madame Edelman (de Nicolas Bedos avec L.Tillier et N.Bedos - 2h) : Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l'ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d'un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle...sorti depuis le 08/03/2017.

 

Mon avis : Le talentueux Nicolas Bedos réalise son 1er film autour d'un amour hors du commun avec un magnifique portrait de femme.

 

 

 

 

 

Miss Sloane (de John Madden avec J.Chastain, M.Strong - 2h12) : Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses proches. Miss Sloane pourrait bien avoir enfin trouvé un adversaire à sa taille...sorti depuis le 08/03/2017.

 

Mon avis : Un film dans la veine d'Erin Brokovitch décrivant le destin d'un femme forte incarnée par l'excellente Jessica Chastain.

 

 

 

The lost city of Z (de James Gray avec C.Hunnam, R.Pattinson - 2h21) : Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…sorti depuis le 15/03/2017.

 

Mon avis : Le retour très attendu de James Gray, l'un des réalisateurs les plus doués de sa génération pour une histoire qui s'annonce des plus passionnantes.

 

Grave (de Julia Ducournau avec G.Marillier, E.Rumpf - 1h38) : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature...sorti depuis le 15/03/2017.

 

Mon avis : Le cinéma de genre français cherche encore sa pépite et il se pourrait bien que cela soit celle-ci. Troublant ....

Logan de James Mangold

T2 Trainspotting

Monsieur et Madame Edelman de Nicolas Bedos

Miss Sloane de John Madden

The lost city of Z de James Gray

Grave de Julia Ducournau

Voir les commentaires

Smallworld de Philippe Keyaerts (2009 - Editions Days of wonder)

Aujourd'hui c'est d'un classique du jeu moderne dont je souhaite vous parler. Il s'agit du jeu de plateau Smallworld qui se joue de 2 à 5 joueurs âgés d'au moins 8 ans pour des parties de 75 minutes environ.

 

Nous sommes ici en présence d'un jeu de conquêtes de territoires dans un monde 'héroïque fantasy ou chaque joueur va choisir au début de la partie, d'incarner l'un des 14 peuples ayant chacun leur capacité propre associé à un pouvoir spécial. Chaque joueur reçoit les tuiles de son peuple et commence à se déployer sur le plateau de jeu représentant de nombreux territoires.

 

Chaque joueur doit commencer sur des territoires se trouvant au bord du plateau en positionnant deux tuiles. Ce chiffre peut varier en fonction du type de territoire, du nombre d'adversaires et de constructions présents sur le territoire. Une fois son déploiement terminé, le joueur actif gagne des points de victoire selon le nombre de territoires occupés.

 

 

Lors des tours suivants, deux possibilités se présentent au joueur : Continuer à s'étendre avec son peuple actuel ou mettre son peuple en déclin (ce peuple peut continuer à rapporter des points mais ne fait rien d'autre), ce qui lui permettra de choisir un nouveau peuple au tour suivant pour poursuivre sa conquête des territoires.

 

La fin de la partie survient au bout d'un nombre de tours dépendant du nombre de joueurs autour de la table. Le joueur ayant le plus de points emporte la victoire.

 

 

Les règles sont simples et le matériel, comme toujours chez Days of wonder, magnifique. Le plus compliqué au début est de faire son choix entre tous les peuples combinés aux nombreux pouvoirs disponibles. Il y a en tout 280 combinaisons possibles donc imaginez la rejouabilité.

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors allez y nombreux !

 

 

Smallworld est disponible à 39,90€.

 

 

Au vu du succès de ce jeu, des déclinaisons ont été faites avec Smallworld Realms, Smallworld underground, et de nombrables extensions qui renouvellent un peu les parties et permettent de jouer à 6 joueurs par exemple.

Une présentation des règles par les amis de Ludovox

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>