Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes envies ciné de février 2020

En ce mois de février déjà bien entamé, ce ne sont pas moins de sept films qui attirent mon attention. Deux films français, un film indépendant US, un film tunisien, le retour de Clint Eastwood et D'Alejandro Amenabar et enfin une énorme performance de Renée Zellweger. Bref, encore du cinéma pour tous les goûts et envies.

 

La dernière vie de Simon (de Léo Karmann avec Benjamin Voisin, Martin Karmann et  Camille Claris - 2h17) : Simon a 8 ans, il est orphelin. Son rêve est de trouver une famille prête à l’accueillir. Mais Simon n’est pas un enfant comme les autres, il a un pouvoir secret : il est capable de prendre l’apparence de chaque personne qu’il a déjà touchée… Et vous, qui seriez-vous si vous pouviez vous transformer ?...sorti depuis le 05/02/20.

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Un premier film français au sujet original mêlant drame et fantastique avec des acteurs justes.

 

 

#Jesuislà (d'Eric Lartigau avec Alain Chabat, Doona Bae et Blanche Gardin - 1h40) : Stéphane mène une vie paisible au Pays Basque entre ses deux fils, aujourd’hui adultes, son ex-femme et son métier de chef cuisinier. Le petit frisson dont chacun rêve, il le trouve sur les réseaux sociaux où il échange au quotidien avec Soo, une jeune sud-coréenne. Sur un coup de tête, il décide de s’envoler pour la Corée dans l’espoir de la rencontrer. Dès son arrivée à l’aéroport de Séoul, un nouveau monde s’ouvre à lui…sorti depuis le 05/02/20.

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce qu'Eric Lartigau est pour moi depuis des années, une valeur sûre (Prête moi ta main, La famille bélier). Ici on retrouve Alain Chabat dans une sorte de Lost in Séoul.

 

Mickey and the bear (d'Annabelle Attanasio avec Camila Morrone et James Badge Bale - 1h29) : Mickey Peck, une adolescente du Montana, a la lourde responsabilité de s'occuper de son père, un vétéran accro aux opiacés. Quand l'opportunité se présente de quitter pour de bon le foyer, elle fait face à un choix impossible...sorti depuis le 12/02/20.

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce ce que le film traite d'un sujet familial qui peut tous nous toucher, montre comment le poids de la famille peut peser sur le destin de cette jeune fille. L'actrice est selon beaucoup d'observateurs, une future grande du cinéma.

 

Un divan à tunis (de Manele Labidi avec Golshifteh Farahani et Majd Mastoura - 1h30) : Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec "prestations tarifées", les débuts du cabinet sont mouvementés… Alors que Selma commence enfin à trouver ses marques, elle découvre qu'il lui manque une autorisation indispensable pour continuer d'exercer…sorti depuis le 12/02/20.

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce qu'il tord le cou aux traditions tunisiennes avec humour, parce qu'il dresse un portrait de la société tunisienne post-printemps arabe, et parce que je suis toujours curieux de découvrir un autre cinéma.

 

Le cas Richard Jewell (de Clint Eastwood avec Paul Walter Hauser, Kathy Bates et Sam Rockwell - 2h09) : En 1996, Richard Jewell fait partie de l'équipe chargée de la sécurité des Jeux d'Atlanta. Il est l'un des premiers à alerter de la présence d'une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté... de terrorisme, passant du statut de héros à celui d'homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l'expérience...sortie prévue le 19/02/20

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce que l'histoire de cet homme ordinaire est incroyable et qu'ici, Clint pose la question de la responsabilité des médias et de celui du FBI qui vont faire de la vie de cet homme, un enfer.

 

Lettre à Franco (d'Alejandro Amenabar avec Eduard Fernandez, Nathalie Poza et Karra Elejalde - 1h47) : Espagne, été 1936. Le célèbre écrivain Miguel de Unamuno décide de soutenir publiquement la rébellion militaire avec la conviction qu'elle va rétablir l’ordre. Pendant ce temps, fort de ses succès militaires, le général Francisco Franco prend les rênes de l’insurrection. Alors que les incarcérations d’opposants se multiplient, Miguel de Unamuno se rend compte que l’ascension de Franco au pouvoir est devenue inéluctable...sortie prévue le 19/02/20

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce que je suis un grand admirateur du cinéma d'Amenabar depuis ces débuts jusqu'à aujourd'hui. Sa filmographie riche de titres aussi bons et variés tels que Tesis, Ouvre les yeux, Les autres, Mar adentro, Agora. Ici il traite d'un pan de l'histoire de l'Espagne, sûrement très instructif.

 

Judy (de Rupert Goold avec Renée Zellweger, Jessie Buckley - 1h58) : Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?...sortie prévue le 26/02/20.

 

Pourquoi ce film m'intéresse : Parce que Renée Zellweger vient de recevoir l'Oscar de la meilleure actrice et que j'aime les grandes performances. Pour en apprendre plus sur la vie de Judy Garland.

Voir les commentaires

Mon bilan ciné 2019

Mieux vaut tard que jamais, voici mon TOP 10 de l'année 2019, une très belle année cinéma de mon point de vue avec le retour de grands noms tels que Tarantino, Malick, Scorsese, Gray, Polanski, Almodovar. De belles émotions et de beaux moments de cinéma. C'est parti !

10 - J'accuse (Roman Polanski) : Au delà de toutes les polémiques qui ont entouré son réalisateur, ce film est une vraie réussite avec un Dujardin d'une sobriété épatante et une reconstitution d'un fait historique sans précédent.

 

 

9 - El reino (Rodrigo Sorogoyen) : Ce film espagnol se révèle être un thriller qui dénonce la corruption du milieu politique en Espagne. Antonio De La Torre est tout bonnement exceptionnel au sein d'un film à la réalisation très soignée.

 

 

 

 

 

8 - The irishman (Martin Scorsese) : Un casting de très haute volée (De Niro, Keitel, Pacino, Pesci) pour un film de gangsters à l'ancienne et une narration toujours exemplaire faite de flashbacks toujours très bien amenés. La manière dont il a été snobé par l'académie de cinéma Américaine parce qu'il s'agit d'une production Netflix me désole au plus haut point.

 

 

 

7 - Joker (Todd Phillips) : Ce n'est pas le film de l'année selon moi mais vous savez combien j'admire Joaquin Phoenix qui est ici au summum de sa carrière. Il incarne toute la folie du Joker à la perfection et selon moi il est meilleur que Heath Ledger.

 

 

 

6 - Douleur et gloire (Pedro Almodovar) : L'un des tout meilleur film du réalisateur espagnol et une superbe interprétation de la part d'Antonio Banderas. Un film quasiment autobiographique et rétrospectif de son cinéma.

 

 

 

 

5 - Les misérables (Ladj Ly) : Un vrai coup de poing dans le ventre, une description de la misère très universelle, un constat d'une société malade d'avoir abandonné de une partie de ses enfants. Les 20 dernières minutes du film constituent une vraie descente aux enfers et les mots de Victor Hugo résonnent encore dans mon esprit.

 

 

4 - Parasite (Bong Joon Ho) : La dernière Palme d'or de Cannes a réussi le pari original de mêler comédie familiale et thriller pour un résultat très jouissif. Le film nous surprend du début à la fin et le plaisir de spectateur toujours présent.

 

 

 

 

3 - Une vie cachée (Terrence Malick) : L'un des plus beaux films de cette année, des images inoubliables, une histoire vraie hors du commun, la poésie du cinéma de Malick qui revient à son essence filmique.

 

 

 

 

2 - Ad Astra (James Gray) : Un film d'une beauté sidérante, une histoire de quête du père, de quête de sens, de dépassement de soi. Les images sont encore très présentes dans mon esprit. James Gray s'essaie encore à un nouveau genre et réussit son paris comme à chaque fois.

 

 

 

1 - Once upon a time in...Hollywood (Quentin Tarantino) : Comme souvent avec Tarantino, on aime ou on déteste et je dois dire que personnellement j'ai adoré, j'ai complètement adhéré à son propos, à l'hommage rendu au cinéma qu'il aime, aux acteurs et j'ai apprécié l'audace d'avoir revisité une tragédie. Brad Pitt et Leonardo Di Caprio sont excellents dans leur rôles respectifs. Peut être son meilleur film delon moi.

Voir les commentaires

Une vie cachée (2019 - Terrence Malick)

Certains disent que Malick est revenu aux sources après s'être un peu perdu avec ces trois précédents films "A la merveille", "Knights of cup" et "Song to song" que je n'ai pas vus. Et je suis assez d'accord avec ça car autant vous le dire tout de suite, je pense avoir vu l'un des tous meilleurs films de 2019.

 

 

Le pitch :Inspiré de faits réels. Franz Jägerstätter, paysan autrichien, refuse de se battre aux côtés des nazis. Reconnu coupable de trahison par le régime hitlérien, il est passible de la peine capitale. Mais porté par sa foi inébranlable et son amour pour sa femme, Fani, et ses enfants, Franz reste un homme libre. Une vie cachée raconte l'histoire de ces héros méconnus.

 

 

Le film est d'une beauté sidérante comme souvent dans le cinéma de Malick, la nature de ces montagnes autrichiennes ressemble au jardin d'Eden et c'est dans ce cadre que vit ce couple de paysans magnifiques interprétés avec brio par August Diehl et Valérie Pachner.

 

 

Ce film sublime deux sentiments très forts que sont l'Amour bien sûr et la foi inébranlable de ce héros en ces croyances et qui refuse de prêter allégeance à Hitler. La voix off vous fait entrer dans ses pensées, sa conscience. Les lettres échangées entre les deux époux sont émouvantes et trouvent à chaque fois les mots justes.

 

 

La famille, l'intolérance, la honte sont très bien illustrées dans toutes les scènes qui font se confronter la femme et les enfants du personnage principal aux habitants du village. La frontière est étroite entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres et Malick sait très bien le montrer au travers d'images qui resteront à jamais gravées dans nos rétines.                           

 

 

Voir les commentaires

Mon bilan jeux de société 2019

Comme chaque année, voici mon bilan de mon activité de jeux de société avec le top 9 des jeux auxquels j'ai le plus joué avec un commentaire qui me permet de parler des jeux en questions et des sensations qu'ils m'ont procuré. 2019 c'est d'abord 432 parties jouées de 79 jeux et 164 joueurs différents. J'ai beaucoup plus joué que l'année précédente (327 parties) car désormais c'est une habitude chaque midi en prenant le café avec mes collègues de travail. A cela s'ajoute les après midi et soirées jeux dans le cadre privé, les tournois que j'organise dans le cadre de la section jeux de mon entreprise et puis le festival Paris Est Ludique qui me permet de rencontrer de nouveaux joueurs et disputer pas mal de parties. C'est parti pour le TOP 9.

 

1- Les Echecs (104 parties)

Il n'est jamais trop tard pour se mettre aux échecs et si je l'ai fait c'est grâce à deux Eric qui sont des collègues de travail. L'un m'a appris à y jouer, l'autre a monté une section Echecs dans le cadre du CE d'entreprise ce qui fait que j'ai fait de nombreuses parties, j'ai disputé un tournoi, bref ça a été une année riche dédiée à un jeu qui exige beaucoup et qui possède une belle courbe d'apprentissage et qui constitue un beau défi.

 

2- 7 Wonders (40 parties)

Ce jeu a bientôt 10 ans et c'est depuis longtemps devenu un classique du jeu de draft (je choisis une carte dans un paquet et je passe le paquet à mon voisin) et l'un de mes jeux de civilisation préférés. En 2019, nous avons organisé un tournoi dans le cadre de la section jeux et en vue de cela, j'ai joué pas mal de parties. Le plaisir est toujours au rendez vous.

 

3- Yokaï (24 parties)

 

Ce jeu découvert à PEL 2019 a été un vrai coup de coeur. Nous sommes ici face à un petit jeu de cartes mémory coopératif. 16 cartes réparties à parts égales en 4 couleur. Un carré de 4 x 4 face caché et le but du jeu est de rassembler toutes les familles de cartes par couleur. Un bon défi et un jeu très addictif. La boîte contient des variantes permettant d'augmenter la difficulté. Ma première partie a aussi été l'occasion de rencontrer la talentueuse Christine Alcouffe qui est l'illustratrice du jeu.

 

4- TTMC (17 parties)

Ce jeu a connu un vrai succès auprès de tout le monde. Il s'agit d'une sorte de trivial pursuit par équipe mais qui ne nécessite pas forcément une grande culture G. On tire une carte sur un thème donné, cette carte contient 10 questions. La 1 étant la plus facile et la 10 la plus difficile. On s'estime sur le sujet en question, on répond à la question correspondante et on avance d'autant de cases. Les questions portent sur tout et n'importe quoi, c'est très drôle et on passe un excellent moment.

 

5- Twin it (16 parties)

Ce jeu est une valeur sûre avec des joueurs non initiés car les règles sont très simples à comprendre, c'est un jeu d'observation et de rapidité où il faut poser son doigt sur deux cartes aux motifs identiques. c'est un Jungle speed sans totem et avec des cartes plus petites. Il y a 3 modes de jeu différents : solo, coopératif et compétitif. Un pur jeu d'ambiance.

 

6- Red 7 (13 parties)

Voici un pur jeu d'apéro ou de café qui a fait son petit effet. 7 familles de cartes numérotées de 1 à 7 dans 7 couleurs différentes. Une condition de victoire au centre de la table (par exemple : Le + de cartes de même couleurs). Lors de son tour de jeu, le jeu doit jouer une carte devant lui qui respecte la condition et qui fasse en sorte que ce soit lui le gagnant autour de la table. Il peut aussi changer uniquement la condition de victoire ou bien faire les deux actions précédentes. Très addictif.

 

7- Santorini (13 parties)

Ce jeu est le seul de la liste qui était déjà dans celle de 2018. Il est écrit "2 à 4 joueurs" sur la boîte mais c'est clairement un jeu pour deux. Beau matériel, des cartes aux belles illustrations représentant des personnages mythologiques. Un jeu abstrait de construction et de déplacement où il faudra être le plus malin en amenant un de ses deux personnage sur un 3e étage d'un des bâtiments construit. J'adore !

 

8- Contrario (12 parties)

Voici le 1er jeu de société moderne que j'ai acheté dans ma petite boutique de jouets de Versailles. Un jeu d'ambiance de guessing où il faudra retrouver le bon titre d'oeuvre (chanson, film, livre,..), expression, lieu,...etc à partir d'une série de mots qui peuvent être le contraire ou des mots similaires ou ressemblant. Par exemple, si je vous dis "Le petit rouge" vous me répondez ? ... "Le grand bleu" bien sûr ! On y joue parfois en fin de journée au bureau pendant la pause café.

 

9- Taluva (12 parties)

Mon prochain tournoi de la section jeu (ce jeudi) et donc pas mal de parties pour se préparer. Voici mon jeu de pose de tuiles préféré, malin, dynamique et surtout magnifique. On construit une île volcanique sur laquelle nous allons bâtir des cités constituées de huttes, temples et tours. C'est une course, c'est intéractif et le jeu est plus beau à la fin qu'au début.

 

 

Voir les commentaires

Mes envies ciné de janvier 2020

Après une année 2019 de très bonne qualité cinématographiquement parlant, 2020 démarre sous de bons auspices car ce mois-ci qui est très riche en sorties du fait qu'il soit constitué de cinq mercredis propose de nombreux films intéressants. J'en ai sélectionné neuf venant de pays aussi variés que les Etats Unis, la France, la Chine, le Japon et la Roumanie.

 

L'art du mensonge (de Bill condon avec Ian Mc Kellen et Helen Mirren - 1h50) : Escroc professionnel, Roy Courtnay a déjà en vue sa prochaine cible : Betty McLeish, récemment devenue veuve, dont la fortune s'élève à des millions de dollars. Dès la première rencontre entre Roy et Betty, l'arnaqueur commence par faire son numéro bien rodé de manipulateur et la veuve, visiblement séduite, semble facile à duper. Mais cette fois, ce qui avait l'air d'une simple arnaque prend l'allure d'un jeu du chat et de la souris aux enjeux de grande ampleur. Tandis que Roy et Betty découvrent des supercheries bien plus insidieuses, les voilà qui plongent dans un monde de dangers, de complots et de trahisons …sorti depuis le 01/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce qu'aux dires de certains la performance de Ian Mc Kellen est démente et parce que j'aime les films d'arnaque avec des rebondissements, parce que les films dont les héros sont du 3e âge ne sont pas légion.

 

Manhattan lockdown (de Brian Kirk avec Chadwick Boseman, Sienna Miller et J.K Simmons - 1h41) : Une course-poursuite infernale pour appréhender deux tueurs de flics à New York. L’inspecteur Davis est prêt à tout pour les coincer, d’autant qu’une gigantesque machination se dessine derrière leurs agissements. Pour les piéger, il va complètement isoler l’île de Manhattan, fermant l’ensemble de ses ponts, dans une spectaculaire opération… La traque peut commencer...sorti depuis le 01/01/20.

 

Pourquoi cela ma tente ? : Parce qu'on a ici une bonne série B avec beaucoup d'adrénaline et d'action, que le personnage de flic qui est au centre du film semble aussi dangereux que les tueurs qu'il pourchasse.

 

Play (d'Anthony Marciano avec Max Bouilli, Alice Isaac et Malik Zidi - 1h48) : En 1993, Max a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif...sorti depuis le 01/01/20.

 

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce qu'on retrouve le duo Marciano-Boublil des gamins, parce que la nostalgie ça fait du bien et parce que les comédies françaises originales, on en voit pas si souvent.

 

Séjour dans les monts Fuchun (de Gu Xiaogang avec Qian Youfa, Wang Fengjuan et Zhang Renliang - 2h30) : Le destin d’une famille s’écoule au rythme de la nature, du cycle des saisons et de la vie d’un fleuve...sortie depuis le 01/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce que j'aime les chroniques familiales, parce que le film aborde le sujet de la fin de vie, de relations intergénérationnelles, parce que la bande annonce est très belle.

 

 

Les enfants du temps (film d'animation de Makoto Shinkai - 1h54) : Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l'existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d'avis lorsqu'il croise la jeune Hina...sorti depuis le 08/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce que Makoto shinkai est sans soute le plus grand auteur japonais de sa génération, parce que j'ai encore plein d'étoiles dans les yeux suite à la vision de son précédent film Your name, parce qu'esthétiquement et techniquement c'est encore du très haut niveau.

 

Les siffleurs (de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon et Rodic Lazar - 1h38) : Cristi, un inspecteur de police de Bucarest corrompu par des trafiquants de drogue, est soupçonné par ses supérieurs et mis sur écoute. Embarqué malgré lui par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera, il doit apprendre vite le Silbo, une langue sifflée ancestrale. Grâce à ce langage secret, il pourra libérer en Roumanie un mafieux de prison et récupérer les millions cachés. Mais l’amour va s’en mêler et rien ne se passera comme prévu…sorti depuis le 08/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce qu'on est en présence ici d'un polar exotique avec flics corrompus, femme fatale, poursuites et action, parce qu'on évoque ce film comme un Frères Coen à la roumaine et que j'aime les frères Coen.

 

1917 (de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman et Mark Strong - 2h) : Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies...sortie prévue le 15/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Car j'aime ce genre de films épiques à la "Il faut sauver le soldat Ryan", parce que la bande annonce donne très envie, parce que les retours des critiques sont très bons.

 

Swallow (de Carlo Mirabelle-Davis avec Haley Bennett, AustinStowell et Elisabeth Marvel - 1h28) : Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. Son époux et sa belle-famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire : qu’elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad… Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait-elle pas un secret plus terrible encore ?...sortie prévue le 15/01/20.

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce que j'aime les films qui dérangent et que celui-ci a l'air bien barré.

 

Scandale (de Jay-Roach avec Charlize Theron, Nicole Kidman et Margot Robbie - 1h54) : Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable...sortie prévue le 22/01/20.

 

 

Pourquoi cela me tente ? : Parce qu'on a ici peut être le premier grand film de l'ère #metoo, parce que selon beaucoup, Charlize Theron tient ici l'un de ses meilleurs rôles depuis longtemps.

Voir les commentaires

The Irishman (2019 - Martin Scorsese)

J'aimerai débuter ce billet par un vrai coup de gueule. Un coup de gueule vis à vis de l'industrie du cinéma car au travers du festival de Cannes et désormais l'académie des Golden Globes qui a remis ces prix dimanche dernier. Un coup de gueule car les films Netflix sont snobés, ne sont pas considérés comme du cinéma. Or je trouve qu'il s'agit ici d'une position injuste et vraiment "vieux jeux". En effet, le cinéma reste le cinéma et un film nécessite les mêmes moyens et efforts qu'il soit labellisé Netflix ou pas. Je trouve que ces institutions ne tiennent pas compte du mode de diffusion et de visionnage des films qui a évolué avec les progrès technologiques de notre société. Ce n'est que mon point de vue mais je tenais à le partager avec vous.

 

 

Le picth : Cette saga sur le crime organisé dans l'Amérique de l'après-guerre est racontée du point de vue de Frank Sheeran, un ancien soldat de la Seconde Guerre mondiale devenu escroc et tueur à gages ayant travaillé aux côtés de quelques-unes des plus grandes figures du 20e siècle. Couvrant plusieurs décennies, le film relate l'un des mystères insondables de l'histoire des États-Unis : la disparition du légendaire dirigeant syndicaliste Jimmy Hoffa. Il offre également une plongée monumentale dans les arcanes de la mafia en révélant ses rouages, ses luttes internes et ses liens avec le monde politique.

 

 

Je suis d'autant plus remonté que The Irishman est l'un des touts meilleurs films de 2019 et un très grand Scorsese. Selon moi , il n'avait plus atteint un tel niveau depuis Casino qui date de 1995. Il synthétise ici le meilleur de son cinéma de films de gangsters. On ressent un plaisir fou de retrouver des acteurs tels que Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci, Harvey Keitel tous excellents. Le film se déroule sur plusieurs décennies et décrit les liens entre la mafia et le pouvoir politique, les rivalités de gangs, le code d'honneur des bandits, la loyauté. Le film parle également des liens qu'entretiennent ces gangsters avec leur famille, les regrets...

 

 

Le budget du film est de 160 Millions de Dollars pour 3h28 de film et de pur bonheur. Scorsese a utilisé sur ce film une technique d'effets spéciaux qui permet de rajeunir les acteurs de la même manière que dans 'La fabuleuse histoire de Benjamin Button". Il avait 5 nominations majeures aux derniers golden globe mais n'a rien gagné. Espérons que l'académie des Oscars soit moins méprisante envers un très grand film.

 

 

Voir les commentaires

Brooklyn affairs (2019 - Edward Norton)

Toute une décennie, c'est le temps qu'a mis Edward Norton pour retrouver le devant de la scène en tant qu'acteur ou réalisateur. Avec Brooklyn affairs, il revient avec une deuxième réalisation et un personnage qui est de tous les plans. Il adapte ici un polar des années 90, "Les orphelins de Brooklyn" de Jonathan Lethem, alors retour gagnant ?

 

Le pitch : New York dans les années 1950. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami Frank Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York… Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu'aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l'homme le plus redoutable de la ville pour sauver l'honneur de son ami disparu. Et peut-être aussi la femme qui lui assurera son salut…

 

 

Un retour plus que gagnant pour Edward Norton qui a eu la bonne idée de transposer l'action du livre dans les années 50, ce qui donne un charme fou à son film. En effet, les décors, les costumes, l'ambiance des romans de détective, le jazz, tout y est.

 

 

Edward Norton en tant qu'acteur éclabousse ce film de sa classe avec une interprétation d'un personnage atteint du syndrome Gilles de La Tourette qui lui donne des capacités mémorielles au-dessus de la moyenne et une sensibilité toute particulière. Il est pratiquement dans tous les plans et joue de manière très juste. Les dialogues sont très bien écrits et donnent lieu à des scènes vraiment superbes entre Lionel et Laura-Rose ou bien Lionel et Randolph Moses interprété par un excellent Alec Baldwin.

 

 

La musique jazz est très présente et contribue beaucoup à la beauté du film pour qui est touché par ce style de musique. Espérons désormais que Norton n'attende pas dix ans pour revenir avec une oeuvre de ce niveau.

Voir les commentaires

Voeux 2020 et bilan annuel du blog

Bonjour à tous, comme chaque année à cette date, je tenais à vous souhaiter une très belle année 2020 ainsi qu'à tous vos proches. Que cette année vous apporte, santé et bonheur pour vous et vos proches.

 

Concernant le blog, voici quelques chiffres significatifs :

 

Les satisfactions

 

Déjà, un abonné de plus en 2019, ce qui fait qu'en deux ans, le nombre d'abonnés à triplé. Merci de me lire, cela me fait énormément plaisir.

 

Le nombre de billets publiés est de 51 pour 45 l'an dernier. Il s'agit de la plus grande quantité d'articles depuis 2015. Je m'étais fixé un minimum de 48 donc l'objectif est atteint avec en moyenne une publication par semaine, le rythme de publication a été bon cette année. Pour 2020, je souhaite au moins faire aussi bien voire plus.

 

Le nombre de visiteurs uniques depuis la création du blog en 2012 a dépassé la barre des 20000 avec 20392 visiteurs pour être exact.

 

Les déceptions

 

Le nombre de pages vues est en baisse d'environ 10% par rapport à l'an dernier avec un total de 3137 contre 3504 l'an dernier.

 

Mon objectif principal de l'an dernier était de remettre des videos dans le blog mais j'ai sous-estimé la charge de travail que cela représente si je veux faire ça bien. Cela reste mon objectif principal pour 2020.

 

Voir les commentaires

J'accuse (2019 - Roman Polanski)

Entouré d'un énorme scandale autour de son réalisateur, je craignais que cela éclipse le film en lui même. J'avais hâte de le voir car il s'agit ici de relater l'un des plus grand scandale judiciaire de la fin du XIXe siècle. Je connaissais l'affaire Dreyfus de nom mais je ne savais pas de quoi il retournait exactement, c'est chose faite désormais.

 

 

Le pitch : Pendant les 12 années qu’elle dura, l’Affaire Dreyfus déchira la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier. Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme. L’affaire est racontée du point de vue du Colonel Picquart qui, une fois nommé à la tête du contre-espionnage, va découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées. A partir de cet instant et au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus.

 

 

Autant vous le dire tout de suite, le film est une vraie réussite et constitue selon moi, un véritable cours d'histoire qu'il ne faut pas manquer. Le travail effectué sur les costumes et les décors est remarquable mais ce qui m'a le plus bluffé est la performance de Jean Dujardin qui est d'une sobriété sans commune mesure dans un type de rôle où nous n'avons pas l'habitude de le voir.

 

 

A voir sans aucune hésitation....

 

Voir les commentaires

Mes recommandations jeux de société pour Noël 2019

Comme chaque année, voici quelques recommandations à trois jours de Noël pour vos achats de jeux de société. Il y en aura pour tout le monde, petits et grands, gros joueurs et débutants.

 

L'année 2019 a été une grande année avec beaucoup de sorties et de nombreux titres de qualité et également de nouvelles expériences de jeu.

 

Jeux pour enfants 

Monsieur Carrousel d'Apolline Etienne (Editions Loki) : Pour 1 à 6 joueurs, ce jeu coopératif s'adresse aux touts petits à partir de 4 ans pour des parties de 15 mn environ. Monsieur Carrousel est un jeu coopératif où vous allez devoir faire monter tous les enfants sur le manège avant que la pluie ne tombe et que Monsieur Carrousel ne ferme son attraction. Tu vas placer les enfants à l’aide du dé. Il faudra bien retenir sur quels sièges les enfants sont installés : Monsieur Carrousel te le demandera au cours de la partie !

Si tu réponds correctement, le soleil brillera mais si tu te trompes, ça fera tomber la pluie ! Tout au long de la partie, tu tourneras le manège ! Si tu réussis à installer tous les enfants sur le manège avant que les gouttes de pluie soient tombées : c’est gagné !

 

Le matériel est très beau et les règles sont très simples à assimiler pour de jeunes enfants. Prix 24,90€.

 

 

 

Slide Quest de Nicolas Bourgoin et Jean-François Rochas (Editions Blue Orange) : Pour 2 à 4 joueurs à partir de 7 ans pour des parties de 30 mn environ. Les méchants ont pris le contrôle de notre beau royaume et c’est une vraie pagaille ! Vite ! Il faut sauver le monde ! Tous ensemble, guidons ce brave chevalier à roulette à travers cette aventure mouvementée, semée d’embûches et de rebondissements. 

 

On est dans la lignée d'un jeu d'adresse à la Loony Qu'est avec plusieurs défis et de la franche rigolade. Prix 22,50€

 

 

 

Draftosaurus de Ludovic Maublanc, Antoine Bauza, Corentin Lebrat et Théo Rivière (Editions Ankama) : Pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans et des parties de 15 mn environ. Dans Draftosaurus, vous dirigez un parc à dinosaures cherchant à attirer le plus de visiteurs. À chaque tour, vous choisissez un dino-meeple de votre main pour le placer dans votre parc, avant de passer votre main à votre voisin. Mais chaque tour amène également une contrainte de placement, et il sera crucial de bien gérer vos combinaisons de dinosaures afin de remporter le maximum de points !

 

J'ai craqué pour le matériel (je vous rappelle que vous tenez quand même des dinos dans les mains !!), la simplicité des règles et la rapidité des parties. Je le mets dans la catégorie enfants mais c'est un jeu que je vais sûrement acheter pour la section jeux de mon CE d'entreprise car il plaira beaucoup sans aucun doute. Prix 17,90€

 

 

Jeux d'ambiance / d'apéro

 

Insider d'Akihiro Itoh, Daishi Okano, Kwaji et Kito Shinma (Editions Oink Games) : Pour 4 à 8 joueurs à partir de 9 ans pour des parties de 15 mn environ. C'est un jeu à identités secrètes. Les joueurs doivent essayer de deviner un thème choisit aléatoirement. Le maître de jeu peut répondre à toutes les questions en répondant uniquement par oui ou non et ceci pendant le temps d'un sablier. L'insider (le traitre) connait déjà la réponse. En général, trouver la réponse n'est pas compliquée. Le tout est de savoir si celle ou celui qui l'a trouvé est l'insider ou pas. Il va donc falloir voter et le résultat du vote verra la victoire de l'Insider seul ou de tous les autres joueurs ensembles.

 

Ce jeu est une vraie réussite et le défi pour le traitre est de taille car il doit orienter les autres pour faire en sorte que ce soient eux qui trouvent la bonne réponse. Un des futurs succès de mon CE sans aucun doute. Prix 17,90€

 

 

 

Détective Club d'Oleksandr Nevskiy (Editions I love Games) : Pour 4 à 8 joueurs à partir de 8 ans pour des parties de 40 mn environ. Comme Chaque année, le Detective Club ouvre ses portes à de nouveaux members. Pour intégrer l'équipe il va falloir montrer de quoi vous êtes capable. Analysez les preuves, écoutez les témoins et identifiez qui fans le groupe ment à tous les autres. Seul le plus observateur et le plus rusé remportera la victoire. Bienvenue au Club !!

 

Dixit avec un traitre : L'auteur de Mystérieux nous pond une nouvelle bombe ludique. Contrairement à Insider, ici le traitre ne sait rien au début de la partie mais les plus tachtcheurs pourront s'en sortir. Prix 26,90€

 

 

 

Yōkai de Julien Griffon (Editions Bankiiiz) : Jeu de memory coopératif pour 2 à 4 joueurs d'au moins 8 ans pour des parties de 20 mn. Le jeu est constitué de 16 cartes réparties selon  4 couleurs. Le but du jeu est de rassembler les couleurs entre elles et pour cela le joueur actif va pouvoir retourner deux cartes, les regarder, les reposer et déplacer une carte de la zone de jeu. Après son tour le joueur peut révéler une carte indice ou bien poser une carte indice sur une des cartes de la zone de jeu pour donner une indication aux autres joueurs.

 

Pour moi clairement, l'un des meilleurs jeux de l'année. Il est malin, représente un beau défi, les illustrations de Christine Alcouffe sont magnifiques et ce jeu fait travailler la mémoire. Prix 10,90€

 

 

 

Skyjo (Editions Magilano) : Jeu de cartes pour 2 à 8 joueurs à partir de 8 ans pour des parties de 45 mn environ. L'objectif est de recueillir le moins de points possible tout au long de la partie, composée de plusieurs tours. Après chaque tour, les points de chaque joueur sont comptés et ajoutés à son score. Dès qu'un joueur atteint 100 points ou plus, le joueur ayant cumulé le moins de points gagne (au plus faible, voire même négatif) !

 

Beaucoup de hasard mais je le trouve très jouissif car beaucoup de suspense autour de la table et une grande satisfaction lorsque vous parvenez à remplacer une carte de forte valeur par une carte faible. Je ne refuse jamais une partie de Skyjo. Prix 14,90€
 
 
 
 

Punto de Bernhard Weber (Editions Game Factory) : Jeu de cartes pour 2 à 4 joueurs d'au moins 7 ans pour des parties d'environ 20 mn. Chaque joueur possède un deck de 18 cartes de sa couleur sur lesquelles sont représentés des points (de 1 à 9 points x2). Au début de la partie, tous les joueur mélangent leur deck et le pose face caché devant lui.A son tour de jeu, le joueur actif prends la carte du dessus de son paquet et la pose sur l'aire de jeu en respectant la règle de pose suivante : la carte posée doit être posée à côté d'une carte déjà posée en la touchant par un côté ou par un coin. La carte peut aussi recouvrir une autre carte à condition sa valeur soit strictement supérieure à la carte recouverte. Le but du jeu est d'être le premier à aligner 4 cartes de sa couleur (ligne verticale, horizontale ou diagonale).

 

 
Idéal pendant le café, ce jeu a séduit immédiatement tout le monde par sa simplicité et par la taille de sa boîte toute petite. Prix 6,90€
 

 

Poule Poule de Charles Bossart (Editions Oka Luda) : Jeu de cartes malin pour 2 à 8 joueurs à partir de 8 ans et des parties de 20 mn environ. Le réalisateur, appelé le "Maître Poule Poule", va empiler les cartes, une par une, les unes sur les autres au centre de la table. Pendant ce temps, les autres joueurs devront "juste" compter les Œufs "disponibles" et être le premier à taper sur le tas dès qu’il y en a 5… facile non ? Attendez-vous à quelques perturbations tout de même… car :
Lorsqu'une poule vient couver un œuf, il disparaît ! Lorsqu'un renard chasse une poule, elle s'enfuit... et l’œuf réapparaît !
Et c'est sans compter sur le reste du casting... comprenant : Rico Coco (le coq au passé tumultueux), Waf (le cousin de Paf), Tiger Worm (le ver qui fera son trou), Crack et Double (qui ont bien l'intention de percer... leur coquille), Coin (l’ambitieux canard bruyant), Grrr (qui essaye de se faire passer pour une poule), et le Fermier...
 
 
J'aime beacuoup ce genre de jeu d'observation, fous rires garantis.
 
 
 
Fiesta de los muertos d'Antonin Boccara (Editions Oldchap) : Pour 4 à 8 joueurs à partir de 12 ans et des parties de 20 mn environ. Choisissez un mot pour décrire votre personnage défunt, mais attention ce mot va passer de main en main, et se modifier peu à peu... Parviendrez-vous à retrouver votre personnage et celui des autres joueurs ?
 
Un jeu coopératif mêlant imagination et déduction pour des fous rires garantis.
 
 
 
Un genre de téléphone arabe avec un matériel de toute beauté et une excellente ambiance garantie. Prix 21,90€
 


 
Jeux familiaux +
 
 
Dreamscape de David Ausloos (Editions Sylex) : Pour 2 à 4 joueurs d'au moins 8 ans pour des parties de 75 mn environ. Dreamscape est un jeu unique de construction de rêves. Incarnez un rêveur collectant des fragments de rêves dans des lieux mystérieux comme l'antre du Golem mécanique. Créez des paysages oniriques à l'aide de ces fragments, déambulez sur les chemins, escaladez les montagnes et traversez les chutes d'eau.
 
 
 
Ce qui frappe avant tout ici c'est la beauté du jeu qui nous immerge dans le thème des rêves. Les mécaniques sont simples mais le jeu exige une vision anticipée de ce que l'on souhaite construire. Prix 39,90€.
 

 

 

Criptyde de Kwanchai Moriya (Editions Origames) : Pour 3 à 5 joueurs d'au moins 10 ans et des parties de 45 mn environ. Choisissez une quête et partez à la recherche d’une créature légendaire dans un jeu unique de déduction et d’imposture honnête. Chaque joueur détient un des indices qui permettra la découverte du repaire de la créature. À vous d’être le plus rapide et de recouper les informations pour découvrir les indices de vos adversaires avant qu’ils ne devinent le vôtre. Protégez soigneusement vos connaissances et vous ferez peut-être la découverte de votre vie !

 

 
Voici un jeu original qui propose des mécaniques différentes de ce que l'on a l'habitude de voir puisqu'ici il y a une enquête mais c'est à celui qui trouvera le premier qui l'emportera. Le jeu propose 50 scénarios, ce qui offre une belle rejouabilité. Prix 26,90€
 
 
Abyss conspiracy de Bruno Cathala et Charles Chevallier(Editions Bombyx) : Pour 2 à 4 joueurs d'au moins 8 ans pour des parties de 30 mn environ. À l’Assemblée Océanique du Sénat, intrigues et corruption rythment la vie des profondeurs. Vous êtes au cœur de cette lutte de pouvoir permanente et vos adversaires manigancent sans relâche pour gagner de l'influence. Recrutez les seigneurs les plus avantageux avant que vos opposants ne les détournent et organisez au mieux votre Chambre Sénatoriale.
 
 
 
On retrouve ici l'univers et certaines mécaniques du jeu de plateau Abysse mais dans une version cartes plus légère. Prix 13,50€
 
 
Wingspan d'Elizabeth Hargrave (Editions Matagot) : Jeu de plateau pour 1 à 5 joueurs à partir de 10 ans pour des parties de 60 mn environ. Vous êtes des passionnés d’oiseaux: chercheurs, observateurs, ornithologues, ou collectionneurs cherchant à découvrir et attirer les plus beaux spécimens dans votre volière. Chaque oiseau posé déclenche une combinaison d’actions dans un de vos habitats. 
Chacun de ces habitats se concentre sur un aspect clé de la croissance de votre volière : 
• Gagnez des jetons Nourriture grâce à des dés personnalisés, dans une tour à dés/mangeoire.
• Pondez des œufs en utilisant des œufs marbrés miniatures de différentes couleurs.
• Agrandissez votre collection d’oiseaux, en piochant parmi des centaines de cartes Oiseau uniques.
Le vainqueur sera le joueur ayant accumulé le plus de points avec ses oiseaux, cartes Bonus, objectifs de fin de manche, nourriture stockée et cartes recouvertes.
 
 
Je laisse le meilleur pour la fin : Le plus beau jeu de l'année pour un thème rarement exploité dans l'univers du jeu de société. Une extension est déjà sortie avec des cartes d'oiseux européens. Prix 48,90€
 

 

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 73 rue de Fontenay à Vincennes, alors allez y nombreux ! 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>