Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un divan à Tunis (2020 - Manele Labidi)

Voici mon dernier film vu au cinéma avant le début du confinement et la fermeture des salles pour un délais indéterminé. Premier film d'une réalisatrice tunisienne, j'avais envie de comédie et d'une vision de la Tunisie post printemps arabe, alors pari réussi ?

 

Le pitch : Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec "prestations tarifées", les débuts du cabinet sont mouvementés… Alors que Selma commence enfin à trouver ses marques, elle découvre qu'il lui manque une autorisation indispensable pour continuer d'exercer…

 

 

 

Pari réussi pour cette belle radiographie d'un pays qui après avoir été muselé pendant très longtemps, a envie de s'exprimer et quoi de mieux qu'une séance de psychanalyse pour le faire. Le film trouve un ton juste reposant sur un humour bien senti et des situations plus cocasses les unes que les autres.

 

 

La réalisatrice n'hésite pas à se moquer de l'administration et de ses lourdeurs, d'une certaine forme de machisme, encore très présent dans le pays et nous dresse surtout le portrait d'une femme forte et décidée à concrétiser son projet. Cette femme est incarnée  par l'excellente Golshifteh Farahani qui possède un charme et un charisme fou.

 

 

Un bon moment pour une soirée réussie et pour nous faire oublier cette période vraiment pas comme les autres.

 

PS : Le film est actuellement disponible en intégralité sur Youtube ici

Voir les commentaires

Sacré bleu (2015 - Christopher Moore)

Acheté en 2015, j'aurai mis 5 ans avant de me pencher sur ce roman recommandé par ma libraire préférée, Lucile de La suite à Versailles. Et j'ai bien fait car ce roman ne manque pas d'originalité.

 

Le pitch : 1890. Vincent Van Gogh est assassiné à Auvers-sur-Oise par un mystérieux dealer de bleu, « l’Homme-aux-Couleurs ». Toulouse-Lautrec mène l’enquête. Il enrôle son ami Lucien Lessard, peintre-boulanger de la butte Montmartre. Mais Lucien n’a qu’une obsession : brosser le portrait de Juliette, muse magnétique, qui vient de lui offrir un tube de bleu très rare …

 

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce livre c'est le décors de cette histoire, le Montmartre des artistes peintres de la fin du XIXe siècle. L'originalité du livre vient du fait d'avoir pensé à une enquête menée par un personnage réel en la personne de Toulouse Lautrec associé au héros fictif du livre. Se croisent dans cette histoire de nombreux peintres de cette époque tels que Renoir, Pissaro, Monet, Gauguin, Degas,...qui participent directement ou indirectement à l'enquête qui est menée.

 

L'écrivain américain Christopher Moore

 

Mise à part, un aspect fantastique que j'ai moins apprécié, le livre m'a vraiment transporté à l'époque des impressionnistes et j'ai appris beaucoup de choses sur de nombreux tableaux très célèbres de tous ces peintres. En effet, tout au long du livre, il est fait référence à des oeuvres avec des explications qui aident à mieux appréhender les tableaux qui sont reproduits à la fin du livre.

 

La gare Saint Lazare de Claude Monet est l'un des tableaux expliqués dans le livre

 

Une belle découverte

Voir les commentaires

1917 (2020 - Sam Mendes)

Les réalisateur britannique des deux derniers James Bond (Skyfall et Spectre) a t-il réussi son paris de donner a version de la grande guerre ? Avant le verdict, un rappel du sujet du film.

 

Le pitch : Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

 

 

Trève de suspense, autant vous dire que le dernier film de Sam Mendes est une totale réussite de bout en bout. Grâce à un unique (faux) plan séquence, le spectateur vit l'aventure de ces deux soldats comme s'il était dans leurs foulées.Le chef opérateur Roger Deakins nous fait traverser les tranchées, entrer dans des sous-terrain de jour comme de nuit, on s'y croirait tellement les décors  et les costumes sont réussis.

 

 

La musique de Thomas Newman est magnifique et colle parfaitement aux images. J'aime particulièrement l'idée de la mission des deux soldats qui s'inscrit dans la grande histoire, celle de la 1ère guerre mondiale qi a broyé tant d'hommes au front. Le film nous réserve des moments très émouvants au milieu de scènes très dures.

 

 

Un très beau film à voir sur grand écran dès que vous le pourrez.

Voir les commentaires