Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shabadabada de Sylvie Barc (2002 - Editions La Haute Roche)

Shabadabada de Sylvie Barc (2002 - Editions La Haute Roche)

Continuons avec les classiques des jeux d'ambiance. Après Time's Up ! et Jungle speed, Shabadabada fait partie de ces petits jeux de cartes dont le succès a donné lieu à plusieurs suites.

Shabadabada est un jeu de cartes en chansons pour 4 à 16 joueurs ayant 5 ans et plus. On commence par former deux équipes. Quelqu'un mélange les cartes qui ont une face blanche et une face noire et on choisis avec quelle couleur on va jouer la partie. L'une des face affiche un nom en français tandis que l'autre un nom en anglais.

On constitue ensuite une pile de 11 cartes avec la face choisie précédemment cachée. Un des joueurs de l'une des deux équipes retourne la 1ère carte de la pioche puis fredonne une chanson ou récite un poème contenant le mot qui se trouve sur la carte. L'équipe adverse enchaine en fredonnant une autre chanson contenant le même mot. Ainsi de suite jusqu'à ce qu'une équipe cale, c'est dans ce cas l'équipe ayant trouvé le dernier mot qui récupère la carte.

Lorsque la pioche est épuisée, l'équipe ayant récupéré le plus de cartes l'emporte.

Ce jeu est vraiment excellent en début de soirée pour l'apéro par exemple. Ma dernière partie a duré plus d'une heure car les équipes en présence étaient vraiment très fortes. Fous rires garantis avec des joueurs qui ont essayé d'inventer des chansons imaginaires (bon d'accord, j'avoue, c'est moi !).

Pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric est très professionnel et offre des remises de 5% lorsque vous venez retirer votre commande sur place, du côté de Vincennes.

Shabadabada est proposé au prix de 8,95€ ou 8,50€ sur place

Quelques cartes extraites du jeu

Quelques cartes extraites du jeu

Voir les commentaires

Sorties ciné de mars 2014

Sorties ciné de mars 2014

Nous sommes déjà le 23 mars mais il n'est pas trop tard pour aller en salle voir les 4 films sélectionnés ici.

Les chiens errants (de T.Ming-Liang avec L.Kang-Sheng, L.Yi-Chieh - 2h18) : Un père et ses deux enfants vivent en marge de Taipei, entre les bois et les rivières de la banlieue et les rues pluvieuses de la capitale. Le jour, le père gagne chichement sa vie en faisant l’homme sandwich pour des appartements de luxe pendant que son fils et sa fille hantent les centres commerciaux à la recherche d’échantillons gratuits de nourriture. Un soir d'orage, il décide d'emmener ses enfants dans un voyage en barque…Sorti depuis le 12/03/2014.

Mon avis : Le sujet est dur mais les images et le traitement promettent un beau moment de cinéma pour ce qui a été annoncé comme le dernier film de l'auteur de "La saveur de la pastèque". Le film a reçu le prix du jury à la dernière Mostra de Venise.

Patéma et le monde inversé (de Y.Yoshiura, animation - 1h40) : Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en 2 mondes inversés ignorant tout l'un de l'autre. Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière rêve d'ailleurs. Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s'adapter à son monde totalitaire. Le hasard va provoquer la rencontre des 2 adolescents en défiant les lois de la gravité…Sorti depuis le 12/03/2014.

Mon avis : Autre vision de la thématique des mondes inversés après la guimauve qu'a été l'an dernier "Upside down", cette version d'animation japonaise donne franchement envie.

Her (de S.Jonze avec J.Phoenix et A.Adams - 2h06) : Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…Sorti depuis le 19/03/2014.

Mon avis : Je suis fan de Spike Jonze qui associé au scénariste Charlie Kaufman nous ont offert les deux bijoux que sont "Dans la peau de John Malkovich" et "Adaptation". Ici il y a Joaquin Phoenix, et comme vous le savez,c'est la seule raison suffisante pour moi.

Real (de K.Kurosawa avec T.Satô, H.Ayase - 2h07) : Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d'autant qu'ils s'aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l'inconscient de sa compagne. Mais le système l'envoie-t-il vraiment là où il croit ? Sortie prévue le 26/03/2014.

Mon avis : K.Kurosawa est un réalisateur japonais que j'apprécie et ce film semble assez original pour que l'on s'y intéresse.

Les chiens errants de Tsai Ming-Liang

Patéma et le monde inversé de Yasuhiro Yoshiura

Her de Spike Jonze

Real de Kiyoshi Kurosawa

Voir les commentaires

La belle et la Bête (Théâtre du Mogador - Paris 9e)

La belle et la Bête (Théâtre du Mogador - Paris 9e)

Hier soir j'ai vu ma 1ère comédie musicale en Live et avec "La belle et la Bête", je ne pouvais pas rêver meilleur baptême.

Il est inutile de rappeler ici le pitch de cette histoire que tout le monde connait. Je veux juste préciser que le spectacle est basé sur la version de Walt Disney et je dois dire que le célèbre dessin animé prend vie devant nous avec tous les personnages attachants que sont Gaston, Lumière, le fou, Plumette, Big Ben, Madame Samovar,..etc

Le spectacle commence sur une voix off nous racontant le début de l'histoire et nous explique comment le jeune prince est devenu La Bête. Tout cela est accompagné par un orchestre présent dans la fosse et qui restitue parfaitement les compositions d'Allan Menken.

A partir de là, tout s'enchaine jusqu'à l'entracte qui intervient après 1h30 de spectacle.

Nous assistons à un spectacle Merveilleux grâce à la beauté des décors qui changent devant nous avec une rapidité déconcertante, nous faisant passer d'un village tranquille à une inquiétante forêt, à une taverne et bien entendu au château de la Bête.

Les costumes sont somptueux et colorés, et ceux des humains objets dont le rendu pouvait susciter des craintes, sont vraiment réussis. Les nombreux comédiens et danseurs sont excellents, nous offrant des numéros à couper le souffle.

Toutes les chansons sont là + d'autres composées spécialement pour le spectacle qui s'est joué à Broadway et à Londres et qui désormais jusqu'au 31 juillet se joue dans ce superbe théâtre qu'est Mogador, que je découvrais pour la 1ère fois et qui est idéal pour accueillir ce type d'évènement.

Une mention toute particulière à l'actrice qui incarne Belle, Marion Taris qui livre une performance vraiment remarquable et qui possède une très belle voix pure et cristalline.

Au final, on ne sais plus où regarder tellement il se passe de choses sur scène et les comédiens sont nombreux. La chanson "C'est la fête" est pour moi le moment le plus réussi et qui en met le plus plein les yeux.

Après 2h30 de pur spectacle, on ressort du théâtre avec des étoiles et des couleurs pleins les yeux. Un moment que je ne suis pas prêt d'oublier.

La belle et la bête - Jusqu'au 31 juillet 2014 et plus si affinités.

Théâtre du Mogador - 25, rue du Mogador - Paris 9e

Sortie du Théâtre avec des étoiles et couleurs plein les yeux !

Sortie du Théâtre avec des étoiles et couleurs plein les yeux !

Bande annonce du spectacle "La belle et la Bête" à Mogador

Voir les commentaires

Le vent se lève (2013 - Hayao Miyazaki)

Le vent se lève (2013 - Hayao Miyazaki)

Annoncé comme étant le 11e et dernier film de son auteur, "Le vent se lève" est à la hauteur du talent de ce génie de l'animation et rend hommage à sa grande passion : Les avions.

L'histoire : Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde. Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

Il s'agit sûrement ici du film le plus adulte de Miyazaki et le plus réaliste car il n'y a en effet aucun élément fantastique. L'histoire de Jiro est en tous points passionnante car elle se mêle aux évènements qui ont secoué le Japon en 1923, à la guerre et à la maladie. Ceci fait que ce n'est pas un film que je recommande pour des enfants.

La musique est toujours assurée par Joe Hisaishi, fidèle compagnon du maitre sur 10 de ses 11 films. Travaillant moi-même dans le secteur aéronautique, j'ai été particulièrement touché par ce film qui montre certains aspects très attractifs du métier d'ingénieur aéronautique et délivre un message qui peut sembler simpliste pour beaucoup mais qui est propre aux fictions cinématographique, à savoir la poursuite de ses rêves.

Il m'est très difficile de réaliser que Miyazaki, auteur de films magnifiques tels que "Mon voisin Totoro", "Le château Ambulant" ou encore "Le voyage de Chihiro" (mon frère se souvient sans doute encore des larmes de joies que j'ai versées devant tant de beauté, à la sortie du Kinopanorama) a réaliser ici son ultime chef d'oeuvre, mais il nous restera toujours ses films pour nous procurer d'incomparables moments de joie.

La passion des avions transpire dans chaque plan du film

La passion des avions transpire dans chaque plan du film

L'amour est encore un élément très présent

L'amour est encore un élément très présent

La belle bande annonce

Voir les commentaires

Jungle speed de Thomas Vuarchex et Pierric Yakovenko (1997 - Éditions Asmodée)

Jungle speed de Thomas Vuarchex et Pierric Yakovenko (1997 - Éditions Asmodée)

Bien avant Time's up ! dont j'ai parlé ici il y a peu était sorti un autre jeu de cartes aux parties plus courtes mais non moins fun et qui aujourd'hui rencontre encore du succès lors des soirées jeux, il s'agit de Jungle speed.
Il s'agit d'un jeu d'observation été de rapidité pour 2 à 8 joueurs à partir de 8 ans étant des parties de 20 mn environ et quelques égratignures....
Le but du jeu est d'être le 1er à se débarrasser de son tas de cartes reçu en début de partie.


On commence donc par répartir les 80 cartes du jeu entre tous les joueurs qui ont donc une pioche de cartes retournées en face d'eux et positionner le totem au centre de la table. Chacun son tour et de manière rapide, les joueurs retournent la 1ère carte de leur tas de cartes cachées pour former un tas de cartes face visible. Ici il faudra être très attentif et réagir dans les cas suivants :


- Lorsque 2 joueurs ont devant eux des cartes avec le même symbole, il y a duel. Le premier qui attrape le totem gagne le duel. Le perdant reprend en main les cartes jouées sur la table par l'adversaire ainsi que ses propres cartes.


- Les joueurs qui ne sont pas en duel ne peuvent pas attraper le totem. Si un joueur prend le totem par erreur ou s'il le fait tomber, il y a malédiction: il doit reprendre en main toutes les cartes jouées sur la table.


Il y a parmi les cartes des cartes "spéciales" :


- Avec la carte "Flèches vers l'intérieur", tous les joueurs doivent attraper le totem. Le premier qui l'a en main peut placer ses cartes jouées sous le totem. Elles seront offertes au prochain perdant d'un duel, ou à la prochaine victime d'une malédiction.


- Avec la carte "Flèches vers l'extérieur", tous les joueurs doivent retourner une carte simultanément. Si des duels apparaissent, ils se jouent comme d'habitude.
Avec la carte "Flèches multicolores", les règles de duel changent, et se jouent pour des cartes de couleurs identiques, et non plus de symboles identiques.


Le 1er qui se débarrasse de ses cartes gagne la partie.


Ce jeu est vraiment générateur d'ambiance assuré et est très agité.Assurer vous qu'aucun joueur n'ai d'ongles trop long car cela peut faire mal (d'où les égratignures....). On rit beaucoup, ça stresse un peu mais le jeu est vraiment excellent. Certains symboles sont très vicieux car il ressemblent à un détail près à d'autres, semant la confusion.


Un incontournable à posséder absolument.

Pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric est très professionnel et offre des remises de 5% lorsque vous venez retirer votre commande sur place, du côté de Vincennes.

Jungle speed est proposé au prix de 17,89€ ou 17€ sur place

Saisie du totem car 2 cartes au symbole identique ont été révélées

Saisie du totem car 2 cartes au symbole identique ont été révélées

Présentation avec de l'anglais dedans

Voir les commentaires