Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mow de Bruno Cathala (2008 - Editions Hurrican)

Mow est un jeu de cartes pour 2 à 5 joueurs à partir de 7 ans et des parties de 15mn environ.

 

Dans ce jeu les joueurs incarnent des fermiers dont l'objectif est de rassembler leurs troupeaux de vaches en évitant au maximum celles qui sont accompagnées de mouches pour ne pas infester leur étable.

 

Le jeu est constitué uniquement de 48 cartes numérotées de 0 à 16 représentant des vaches dans différentes familles avec ou sans mouches (selon les familles, il y aura une, deux, trois ou cinq mouches).

 

Après avoir mélangé le paquet de cartes, on en distribue 5 à chaque joueur. Le reste des cartes constitue la pioche. Une carte représentant une flèche est posée devant le 1er joueur avec la flèche orientée vers le joueur situé à sa gauche. Le 1er joueur pose une première carte vache au centre de la table.

 

A son tour de jeu, chaque joueur doit poser une carte vache de valeur inférieure ou supérieure aux cartes posées sur la table. Il finit son tour en piochant une carte. Dans le cas où un joueur se verrait dans l'impossibilité de poser une carte, il doit prendre toutes les cartes du troupeau et ramener ses vaches à l'étable.

 

Certaines cartes ont des capacités spéciales mais sont accompagnées de 5 mouches : 

  • la vache serre file (une carte de valeur 0 et une autre de valeur 16) permet de bloquer une extrémité du troupeau.
  • la vache acrobate (2 cartes) permet de se poser sur une carte 7 et 9 du troupeau
  • la vache retardataire (pas de chiffre sur cette carte) est une carte qui peut se placer dans un espace libre entre deux numéros.

 

Chaque fois qu'une carte spéciale est posée par un joueur, celui-ci peut changer le sens de jeu en orientant la carte flèche dans le sens désiré.

 

Lorsque la dernière carte de la pile est piochée, les joueurs jouent jusqu'à ce qu'un des fermiers ramassent le troupeau. Chaque joueur compte alors le nombre de mouches présentes sur ses cartes et on note les résultats sur une fille de score. On ramasse ensuite toutes les cartes pour jouer une nouvelle manche. Le jeu s'arrête dès qu'un des joueurs atteind ou dépasse les 100 mouches. Le joueur ayant accumulé le moins de mouches est déclaré vainqueur.

Nous sommes en présence d'un jeu de défausse malin, drôle et très filou comme Bruno Cathala sait très bien les imaginer. Ce jeu est vraiment sympa et il a plu à tous les joueurs.

 

Une édition Big a été éditée en 2010 avec un paquet de cartes supplémentaires qui permet de jouer jusqu'à 10 joueurs. De nouvelles cartes spéciales ont été ajoutées avec d'autres effets bien retors.Ah et dès qu'on ouvre la boite on entends le doux meuglement d'une vache du troupeau.

 

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors allez y nombreux !

 

La grande boite de Mow est disponible à 9,90€. 

Video de présentation du jeu par l'excellent Yahndrev

Voir les commentaires

Mes envies cinéma de janvier 2017

2017 commence fort avec quelques films très attendus et comme d'habitude il y en a pour tous les goûts. J'incluerai dans cette liste un film sorti fin 2016 qu'il me semble indispensable de voir en ce début d'année.

 

Your name (animation de Makoto Shinkai - durée : 1h47) : Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ? sorti depuis le 28/12/2016.

 

Mon avis : Ce film est devenu en 2016 le 2e film plus vu de tous les temps au Japon derrière Le voyage de Chihiro. Il confirme le talent de son réalisateur que les fans de mangas connaissent bien. La poésie qui se dégage des images fait penser à deux Ghibli, j'ai hâte...

 

Quelques minutes après minuit (de Juan Antonio Bayona avec L.Mc Donald, S.Weaver et F.Jones - durée : 1h48) : Conor a de plus en plus de difficultés à faire face à la maladie de sa mère, à l’intimidation de ses camarades et à la fermeté de sa grand-mère. Chaque nuit, pour fuir son quotidien, il s’échappe dans un monde imaginaire peuplé de créatures extraordinaires. Mais c’est pourtant là qu’il va apprendre le courage, la valeur du chagrin et surtout affronter la vérité…sorti depuis le 04/01/2017.

 

Mon avis : Juan Antonio Bayona continue d'explorer ici les peurs de l'enfance, la relation mère fils avec une pincée de fantastique. Les images de ce film font penser au Guillermo Del Toro de l'échine du diable et du labyrinthe de Pan. Cela n'en donne que plus envie de le voir.

 

Beyond flamenco (documentaire de Carlos Saura avec C.Nuñez, S.Baras - durée : 1h27) : Manuel de Falla, Carlos Núñez ou Sara Baras : autant de musiciens et danseurs qui continuent à faire vivre la Jota, cet art majeur de la culture espagnole, l’une des sources du flamenco...sorti depuis le 04/01/2017.

 

Mon avis : Après le tango voici que le cinéaste remonte aux origines du flamenco. Les images sont d'une beauté incroyable et le voyage musical est garanti.

 

 

 

La grande muraille (de Zhang Yimou avec M.Damon, J.tian, W.Dafoe - durée : 1h44) : Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme...sortie prévue le 11/01/2017.

 

Mon avis : ça sent la grosse superproduction sans trop de finesses scénaristiques mais j'ai envie de le voir pour en prendre plein la vue et puis je me dis qu'un film avec M.Damon ne peut pas être foncièrement mauvais.

 

Live by night (de et avec Ben Affleck, Z.Saldana, E.Fanning - durée : 2h08) : Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l'alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d'un peu d'ambition et d'audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l'éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d'honneur que Joe n'hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s'imposer au sein de la mafia de Tampa… sortie prévue le 18/01/2017

 

Mon avis : Autant Ben Affleck est selon moi un piètre acteur, autant je trouve que c'est un bon réalisateur avec des titres tels que Gone baby gone, The town ou dans une moindre mesure Argo. Ici il adapte encore une fois une histoire de Dennis Lehane, gage dores et déjà d'un bon scénario.

 

 

Lumière ! l'aventure commence (documentaire de Thierry Fériaux - durée : 1h26) : En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout-premiers films de l’histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake, ils inventent aussi l’art de filmer. Chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, cette sélection de films restaurés offre un voyage aux origines du cinéma...sortie prévue le 25/01/2017.

 

Mon avis : Un documentaire sûrement passionnant pour tout amoureux du cinéma comme moi.

 

 

 

 

La La Land (de Damien Chazelle avec E.Stone, R.Gosling - durée 2h08) : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. 
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ? sortie prévue le 25/01/2017.

 

Mon avis : Sans doute le film que j'attends le plus en ce début d'année et la consécration de Damine Chazelle après son Whiplash que j'avais adoré.

 

 

Bande annonce de Your name de Makoto shinkai

Bande annonce de Quelques minutes après minuit de Juan Antonio Bayona

Bande annonce de Beyond flamenco de Carlos Saura

Bande annonce de La grande muraille de Zhang Yimou

Bande annonce de Live by night de Ben Affleck

Bande annonce de Lumière ! L'aventure commence de Thierry Frémaux

Bande annonce de La La Land de Damien Chazelle

Voir les commentaires

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (1960 - Harper Lee)

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur est le 2e livre du cercle de lecteurs que je forme avec 3 autres collègues de travail au même titre que l'était L'attrape-coeurs de Salinger.

 

 

Ce livre a reçu en 1961 le prix Pulitzer qui est sans doute considéré comme l'un des plus prestigieux au monde dans le monde littéraire. Il fait également partie des livres les plus vendus de tous les temps puisqu'il s'est écoulé à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde et après l'avoir lu je comprends mieux pourquoi.

 

 

 

L'histoire : Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche.

 

Le fait que l'action se déroule dans les années 30 et que le livre soit sorti aux Etats Unis en 1960 en plein pendant la lutte des noirs pour les droits civiques explique en grande partie le succès phénoménal du livre qui en plus de cela est très bien écrit. L'originalité de l'oeuvre et ce qui m'a le plus plu est que l'histoire nous est racontée par une petite fille qui se retrouve confrontée au racisme, la ségrégation et les préjugés.

Ce livre est drôle, émouvant et dur parfois mais je le considère comme une oeuvre contemporaine majeure que toute génération se doit d'avoir lu au moins une fois.

Il s'agissait ici du 1er roman de Harper Lee qui a écrit et publié la suite "Va et poste une sentinelle" en 2015. L'auteure est décédée au début de l'année dernière mais nous aura laissé une oeuvre marquante et inoubliable.

Voir les commentaires

Voeux 2017 et quelques chiffres

Comme chaque année à cette époque, je tiens à souhaiter à tous ceux qui me suivent à travers ce blog ou via Facebook, une très belle année 2017 pour vous et tous vos proches. De manière générale, j'espère que 2017 sera une meilleure année pour tous avec santé, joie et beaucoup d'amour.

Après une année 2015 record pour le blog, et des résolutions affichées clairement en fin d'année dernière, je n'ai pas réussi à augmenter l'activité par la publication d'articles. 2016 a été une année de changement pour moi car j'ai déménagé en avril et cela m'a occupé de nombreux mois avec banquiers, sociétés de travaux, notaires, etc. Ajouté à cela, une année très chargée professionnellement parlant avec beaucoup de travail à la maison (je sais, ce n'est pas bien). Cela a eu pour conséquence des absences de plusieurs mois sur le blog et donc de l'inactivité.

Concrètement cela donne 25 billets publiés, ce qui en fait la pire année depuis la création du blog en 2012. En termes de visiteurs uniques, 2823 sont venus cette année, ce qui n'est pas si mal puisque cela en fait la 2e meilleure année depuis la création du blog. 3528 pages vues cette année, ce qui est faible mais lié à la faible activité de cette année.

Je ne me projèterai donc pas cette année mais je souhaite en tout cas continuer à alimenter cet espace et partager avec vous tout ce qui me passionne.

Dans le prochains jours je posterai comme d'habitude mes tops de l'année 2016.

A très bientôt

Voir les commentaires