Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #cinema catégorie

Mes envies ciné de juillet 2017

Avec l'été arrivent les blockbusters qui vont nous divertir comme chaque année, mais pas que. Certains films de cette sélection constituent de belles curiosités qui peuvent s'avérer être de belles surprises. Trois réalisateurs majeurs sont à l'affiche en tout cas en ce mois de juillet pour notre plus grand plaisir.

 

Le Caire confidentiel (de Tarik Saleh avec Fares Fares, Tareq Abdalla - durée 1h50) : Le Caire, janvier 2011, quelques jours avant le début de la révolution. Une jeune chanteuse est assassinée dans une chambre d’un des grands hôtels de la ville. Noureddine, inspecteur revêche chargé de l’enquête, réalise au fil de ses investigations que les coupables pourraient bien être liés à la garde rapprochée du président Moubarak..sorti depuis le 05/07/2017.

 

Mon avis : Un thriller alléchant avec la révolution égyptienne en toile de fond. La bande annonce donne très envie.

 

 

 

 

Song to song (de Terrence Malick avec Ryan Gosling, Rooney Mara, Michael Fassbender - 2h09) : Une histoire d'amour moderne, sur la scène musicale d'Austin au Texas, deux couples - d'un côté Faye et le chanteur BV, et de l'autre un magnat de l'industrie musicale et une serveuse - voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock'n'roll fait de séduction et de trahison...sortie prévue le 12/07/2017.

 

Mon avis : Chaque film de Malick porte un message profond illustré par des images qui restent gravés à jamais dans notre mémoire. Nul doute que celui-ci n'échappe pas à la règle.

 

 

 

 

 

Baby driver (d'Edgar Wright avec Ansel Elgort, Lily James, Jamie Foxx - durée 1h53) : Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu...sortie prévue le 19/07/2017.

 

Mon avis : Un film qui s'annonce avec un haut degré de coolitude. Quand Drive rencontre LalaLand.

 

 

Dunkerque (de Christopher Nolan avec Tom Hardy, Mark Rylance - durée 1h47) : Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940...sortie prévue le 19/07/2017.

 

Mon avis : Je ne serai absolument pas objectif car je fonce voir chaque film de ce réalisateur qui réalise un sans faute dans sa carrière jusqu'à présent. 

 

 

 

 

Valérian et la cité des mille planètes (de Luc Besson avec Soko, Dane DeHaan - durée 2h16) : Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l'avenir de l'univers...sortie prévue le 26/07/2017.

 

Mon avis : Porter à l'écran l'univers et l'esthétique de l'oeuvre de Christin et Mézières n'était pas une chose à priori aisée et Besson semble y être parvenu. La bande annonce est magnifique.

Bande annonce de Le Caire confidentiel de Tarik Saleh

Bande annonce de Song to song de Terrence Malick

Bande annonce de Baby driver d'Edgar Wright

Bande annonce de Dunkerque de Christopher Nolan

Bande annonce de Valérian et la cité des mille planètes de Luc Besson

Voir les commentaires

Get out (2017 -Jordan Peele)

Get out était annoncé comme le premier film ou l'ère Trump car reflétant une Amérique où tout ce qui est étranger n'est pas le bienvenu. Le film a pulvérisé les scores au box office, rapportant plus de 5 fois sa mise de départ mais est-ce vraiment mérité ?

 

L'histoire : Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable...

 

 

Alors le verdict est très positif car nous avons là un film qui sait très vite instaurer un certain malaise, on sent que la situation va dégénérer et nous ne serons pas déçus. Le film réussit à combiner les moments de pure comédie avec des scènes d'horreur.

 

 

Bien évidemment, le film en profite pour parler des préjugés raciaux et sociaux qui sont le reflet d'une société américaine qui n'a jamais parue aussi divisée depuis bien longtemps.

 

 

Très bon premier film de l'humoriste Jordan Peele et très bon film à voir au cinéma ce mois ci.

 

Bande annonce de Get out de Jordan Peele

Voir les commentaires

Mes envies ciné de mai 2017

Six films attirent mon attention en ce gris mois de mai. Il y aura du frisson, de l'émerveillement et de l'action pour de bons moments en perspective. Comme je n'ai pas rédigé de billet le mois dernier, je reviendrai à la fin de cet article sur 4 films à voir si vous avez la chance de le avoir encore dans vos salles.

 

Get out (de Jordan Peele avec Daniel Kaluuya, Allison Williams - 1h44) : Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable...sorti depuis le 03/05/2017

 

Mon avis : Ce film a été un phénomène aux US car produit pour 4,5 M$, il en a remporté aujourd'hui plus de 100 M aujourd'hui. Son côté "Mon beau père, mes parents et moi" version horreur donne vraiment très envie.

 

 

 

Tunnel (de Kim Seong-hun avec Ha Jung-Woo, Doona Bae - 2h06) : Alors qu’il rentre retrouver sa famille, un homme est accidentellement enseveli sous un tunnel, au volant de sa voiture. Pendant qu’une opération de sauvetage d’envergure nationale se met en place pour l’en sortir, scrutée et commentée par les médias, les politiques et les citoyens, l’homme joue sa survie avec les maigres moyens à sa disposition. Combien de temps tiendra-t-il ? sorti depuis le 03/05/2017

 

Mon avis : Encore un excellent film à suspens qui en profite pour parler des travers de notre société. Les sud coréens sont très doués pour ça.

 

 

 

Alien - Covenant (de Ridley Scott avec Michael Fassbender, Katherine Waterston - 2h02) : Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper...sortie prévue le 10/05/2017.

 

Mon avis : Encore un film dans un univers qui nous est familier par l'un des derniers maîtres du genre. Pas besoin d'autres raisons.

 

 

Message from the king (de Fabrice Du Welz avec Chadwick Boseman, Luke Evans - 1h42) : En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges… sortie prévue le 10/05/2017

 

Mon avis : L'excellent réalisateur belge déjà auteur de Calvaire et Vinyan entre autres, nous offre ici une histoire classique de vengeance que j'apprécie beaucoup  au cinéma.

 

 

 

 

 

Pirates des caraïbes - La vengeance de Salazar (de J.Ronning et E.Sandberg avec Johnny Depp, Javier Bardem - 2h09) : Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Cet artefact légendaire, qui donne tous les pouvoirs sur les océans, est leur seul moyen d'échapper aux fantômes du redoutable Capitaine Salazar, échappés du Triangle des Bermudes pour éliminer tous les pirates des océans...sortie prévue le 24/05/2017.

 

Mon avis : Cela fait toujours plaisir de suivre la suite des aventures de ce bon vieux Jack avec la présence de l'immense Javier Bardem. du pur divertissement mais qu'est ce que cela fait du bien !

 

 

Psiconautas (d'A.Vazquez et P.Rivero  - animation - 1h15) : Sur une île ravagée par un désastre écologique, deux adolescents ont décidé de fuir leur entourage et leur quotidien : l’étrange Birdboy en se coupant du monde et en affrontant ses démons intérieurs, la téméraire Dinky en préparant un voyage dangereux, avec l’espoir secret que Birdboy l’accompagne...sortie prévue le 24/05/2017

 

Mon avis : Adapté de la BD d'Alberto Vazquez, nous voici ici en présence d'un conte fantastique qui aborde plusieurs problématiques actuelles avec beaucoup de poésie. Goya du meilleur film d'animation 2017.

 

 

 

 

 

Quelques films d'avril à voir :

 

Je souhaitais revenir sur 4 sorties du mois d'avril à vous recommander car encore en salles.

 

Deux thrillers comme les espagnols savent si bien les faire : L'homme aux mille visages d'Alberto Rodriguez dont c'est ici le 2e film après le très remarqué La isla minimaFrancisco Paesa, ex agent secret espagnol, est engagé pour résoudre une affaire de détournement d’argent risquant d’entrainer un scandale d’Etat. L’homme y voit l’opportunité de s’enrichir tout en se vengeant du gouvernement qui l'a trahi par le passé. Débute alors l’une des plus incroyables intrigues politiques et financières de ces dernières années : l’histoire vraie d’un homme qui a trompé tout un pays et fait tomber un gouvernement.

 

Raul Arévalo était acteur dans La isla minima justement et il réalise ici son premier film La colère d'un homme patient : Un homme attend huit ans pour se venger d'un crime que tout le monde a oublié.

 

L'excellent acteur Reda Kateb donne vie à un guitarriste que j'aime beaucoup, le grand Django Reinhardt, roi du jazz manouche qui pendant la seconde guerre mondiale s'est exilé afin d'éviter de servir la propagande allemande.

 

Enfin, j'avais beaucoup aimé Les guerriers de la galaxie, voici le volume 2 qui d'après les premiers échos que j'en ai eu, est aussi bon que le 1er voir meilleur.

 

Bons films !

 

Get out de Jordan Peele

Tunnel de Kim Seong-Hun

Alien covenant de Ridley Scott

Message from the king de Fabrice Du Welz

Pirates des Caraïbes - La vengeance de Salazar de J.Ronning et E.Sandberg

Psiconautas d'Alberto Vazquez

Voir les commentaires

Lion (2017 - Garth Davis)

J'avais hâte de découvrir cette incroyable histoire qui était vouée à être adaptée par Hollywood et je n'ai pas été déçu.

 

L'histoire : Une incroyable histoire vraie, à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

 

 

Le film est selon moi une vraie réussite car il ne se limite pas au côté mélodramatique de l'histoire. Nous avons là un film qui cartographie sans concession, l'Inde d'aujourd'hui avec ses laissés pour compte, ces enfants perdus au sein d'une ville tentaculaire. 

 

 

L'accent est mis, au travers du héros sur la recherche des origines est ses conséquences sur sa vie et celle de son entourage. Son obsession va révéler les souffrances de ses parents adoptifs, surtout de la mère interprétée fort justement par Nicole Kidman.

 

Un très beau film, à la limite du documentaire sur un pays qui n'en finit pas de nous fasciner.

Bande annonce de Lion de Garth Davis

Voir les commentaires

Mes envies ciné de mars 2017

Ce ne sont pas moins de 6 films qui attirent mon attention ce mois ci. Comme d'habitude il y en a pour tous les goûts et nous avons droit au retour des 3 grands réalisateurs que sont James Mangold, Danny Boyle et James Gray.

 

Logan (de James Mangold avec H.Jacman, P.Stewart - 2h17) : Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui...sorti depuis le 01/03/2017.

 

Mon avis : La dernière occasion de voir Hugh Jackman dans son meilleur rôle au cinéma et Patrick Stewart dans le rôle du professeur Xavier. J'aime beaucoup le cinéma de James Mangold.

 

 

 

 

 

T2 Trainspotting (de Danny Boyle avec E.McGregor, E.Bremmer - 1h57) : D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison. Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non. Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer. Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent. Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l’amitié, le désir, la peur, les regrets, l’héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse...sorti depuis le 01/03/2017.

 

Mon avis : Trainspotting est devenu culte dès sa sortie et a représenté une vraie claque il y a déjà 20 ans. Cela fait plaisir de retrouver ces personnages familiers.

 

 

Monsieur & Madame Edelman (de Nicolas Bedos avec L.Tillier et N.Bedos - 2h) : Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l'ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d'un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle...sorti depuis le 08/03/2017.

 

Mon avis : Le talentueux Nicolas Bedos réalise son 1er film autour d'un amour hors du commun avec un magnifique portrait de femme.

 

 

 

 

 

Miss Sloane (de John Madden avec J.Chastain, M.Strong - 2h12) : Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses proches. Miss Sloane pourrait bien avoir enfin trouvé un adversaire à sa taille...sorti depuis le 08/03/2017.

 

Mon avis : Un film dans la veine d'Erin Brokovitch décrivant le destin d'un femme forte incarnée par l'excellente Jessica Chastain.

 

 

 

The lost city of Z (de James Gray avec C.Hunnam, R.Pattinson - 2h21) : Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…sorti depuis le 15/03/2017.

 

Mon avis : Le retour très attendu de James Gray, l'un des réalisateurs les plus doués de sa génération pour une histoire qui s'annonce des plus passionnantes.

 

Grave (de Julia Ducournau avec G.Marillier, E.Rumpf - 1h38) : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature...sorti depuis le 15/03/2017.

 

Mon avis : Le cinéma de genre français cherche encore sa pépite et il se pourrait bien que cela soit celle-ci. Troublant ....

Logan de James Mangold

T2 Trainspotting

Monsieur et Madame Edelman de Nicolas Bedos

Miss Sloane de John Madden

The lost city of Z de James Gray

Grave de Julia Ducournau

Voir les commentaires

La la land (2017 - Damien Chazelle)

La la land est le film dont tout le monde parle en ce moment, celui qu'il faut voir, le film qui a triomphé aux derniers golden globes et celui qui part ultra-favori pour les prochains Oscars (résultats cette nuit). On peut être souvent déçu lorsque l'attente est si grande, est-ce que cela a été le cas ?

 

 

L'histoire : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

 

 

 

Je suis sorti de la salle émerveillé par ce film qui fait vraiment du bien comme on nous l'avait vendu. La mise en scène Damien Chazelle est prodigieuse et inventive car même si le pitch de départ est, on ne peut plus classique, certaines scènes sont vraiment magnifiques, la bande son pour une comédie musicale est vraiment impeccable. Les acteurs sont au diapason, chantent et dansent eux mêmes dans le film, ce qui en dit long sur leur performance.

 

La scène d'ouverture en plan séquence vraiment bluffant

 

Le dénouement du film va en surprendre plus d'un et m'a beaucoup plu. On ressent encore ici, la passion qu'éprouve Damien Chazelle pour le jazz après son excellentissime film précédent : Whiplash auquel il fait un clin d'oeil non seulement par la musique mais aussi par le présence de l'acteur JK.Simmons qui interprétait le professeur dans ce superbe film. Le réalisateur a également glissé des clins d'oeil à des comédies musicales qui l'ont influencé comme par exemple "Les parapluie de Cherbourg".

 

 

Bref foncez, vous passerez un délicieux moment !

La bande annonce de La la land

Voir les commentaires

Mes sorties ciné de février 2017

Au mois de février, ce ne sont pas moins de 10 films qui attirent mon attention. Février voit le retour de grands réalisateurs tels que Scorsese, Lee, Nichols et Shyamalan pour des films avec des thématiques très variées.

 

Moonlight (de Barry Jenkins avec T.Rhodes, A.Holland - 1h50) : Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, Chiron, un jeune homme tente de trouver sa place dans le monde. Moonlight évoque son parcours, de l’enfance à l’âge adulte...sorti depuis le 01/02/2017.

Mon avis : Destin intéressant que celui de ce jeune noir qui aborde le thème de l'homosexualité  dans des conditions de vie très difficiles. Je ne lis que des éloges sur ce film.

 

Et les mistral gagnants (documentaire d'Anne-Dauphine Julliand - 1h19) : Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Ils vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie.  Avec beaucoup de sérénité et d’amour ces cinq petits bouts d’Homme nous montrent le chemin du bonheur. Un film à hauteur d’enfant, sur la vie tout simplement...sorti depuis le 01/02/2017.

Mon avis : Loin d'être larmoyant, ce documentaire respire la sincérité et la joie de vivre, cela suffit pour lui accorder sa chance.

 

Un jour dans la vie de Billy Lynn (d'Ang Lee avec S.Martin, G.Hedlund, V.Diesel - 1h53) : En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d'un régiment d'infanterie en Irak victime d'une violente attaque. Ayant survécu à l'altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c'est avec ce statut qu'ils sont rapatriés aux Etats-Unis par l'administration Bush, qui désire les voir parader au pays... avant de retourner au front...sorti depuis le 01/02/2017.

Mon avis : A l'heure où j'écris ces lignes, il ne reste sans doute plus beaucoup de salles pour ce film qui pourtant est on ne peut plus d'actualité. Une réflexion intéressante sur la condition du héros de guerre.

 

Silence (de Martin Scorsese avec A.Garfield, A.Driver, L.Neeson - 2h39)  : XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves...sorti depuis le 08/02/2017.

Mon avis : Le grand retour de Scorsese à l'un des thèmes les plus cher du cinéaste : la foi. LA bande annonce promet un immense film.

 

American honey (d'Andrea Arnold avec S.LaBeouf, R.Keough - 2h42) : Star, 17 ans, croise le chemin de Jake et sa bande. Sillonant le midwest à bord d’un van, ils vivent de vente en porte à porte. En rupture totale avec sa famille, elle s’embarque dans l’aventure. Ce roadtrip, ponctué de rencontres, fêtes et arnaques lui apporte ce qu’elle cherche depuis toujours: la liberté ! Jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Jake, aussi charismatique que dangereux…sorti depuis le 08/02/2017.

Mon avis : Le film non consensuel du mois avec sa part de provocation. L'actrice principale est dit-on vraiment géniale au sein de cette bande de paumés.

 

David Lynch : the art of life (documentaire de Jon Nguyen, Rick Tyler Barnes et Olivia Neergaard-Holm - 1h30) :  Le film documentaire David Lynch: The Art Life est un portrait inédit de l’un des cinéastes les plus énigmatiques de sa génération. De son enfance idyllique dans une petite ville d’Amérique aux rues sombres de Philadelphie, David Lynch nous entraîne dans un voyage intime rythmé par le récit hypnotique qu’il fait de ses jeunes années. En associant les œuvres plastiques et musicales de David Lynch à ses expériences marquantes, le film lève le voile sur les zones inexplorées d’un univers de création totale...sortie prévue le 15/02/2017.

Mon avis : Je suis un très grand fan de ce réalisateur et de son univers barré. Raison suffisante pour visionner ce documentaire.

 

Loving (de Jeff Nichols avec J.Edgerton, R.Negga; M.Shannon - 2h03) :  Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine...sortie prévue le 15/02/2017.

Mon avis : Le dernier film de Jeff Nichols m'a un peu laissé sur la faim. Le sujet ici est classique mais sûrement traité de manière originale et les acteurs ont vraiment l'air habités.

 

A cure for life (de Gore Verbinski avec D.DeHaan, J.Isaacs - 2h27) : Lockhart, jeune cadre ambitieux, est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse.Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients. Alors qu’on lui diagnostique le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires, Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange traitement délivré par le centre…la Cure...sortie prévue le 15/02/2017.

Mon avis : Le film flippant du mois. Il rappelle un peu "Shutter island", je suis intéressé en tout cas.

 

Lion (de Garth Davis avec D.Patel, R.Mara, N.Kidman - 1h58) :  Une incroyable histoire vraie, à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ? sortie prévue le 22/02/2017.

Mon avis : On le présente comme le nouveau slumdog Millionnaire. L'histoire de cet homme donne envie d'en savoir plus.

 

Split (de M.Night Shyamalan avec J.McAvoy - 1h57) :  Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats...sortie prévue le 22/02/2017.

Mon avis : Je sens que nous allons assisté ici au grand retour de Shyamalan près un "The visit" très décevant. Un rôle en or pour James McAvoy.

 

Bande annonce de "Moonlight"

Bande annonce de "Et les mistrals gagnants"

Bande annonce de "Un jour dans la vie de Billy Lynn"

Bande annonce de "Silence"

Bande annonce de "American honey"

Bande annonce de "David Lynch : The art of life"

Bande annonce de "Loving"

Bande annonce de "A cure for life"

Bande annonce de "Lion"

Bande annonce de "Split"

Voir les commentaires

Your name (2016 - Makoto Shinkaï)

Annoncé comme le film d'animation phénomène de l'année 2016 au Japon, battant des records d'entrées jusqu'à devenir 2e film le plus vu de tous les temps juste derrière "Le voyage de Chihiro", j'attendais beaucoup de cette oeuvre et je n'ai pas été déçu.

 

L'histoire : Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

J'ai tout d'abord été émerveillé par la beauté des images, les couleurs et l'imaginaire de ce réalisateur très talentueux. L'histoire entre les deux personnages est vraiment réussie et donne l'occasion à l'auteur d'aborder des thèmes comme le respect des valeurs et traditions familiales, notre place dans la société, les relations toujours complexes entre les individus et le passage du temps.

Belle réussite en tout cas pour un auteur qui n'est pas un débutant et qui confirme ici toute l'étendue de son talent. Une belle relève au maître Miyazaki.

La bande annonce de Your name

Voir les commentaires

Mes envies cinéma de janvier 2017

2017 commence fort avec quelques films très attendus et comme d'habitude il y en a pour tous les goûts. J'incluerai dans cette liste un film sorti fin 2016 qu'il me semble indispensable de voir en ce début d'année.

 

Your name (animation de Makoto Shinkai - durée : 1h47) : Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ? sorti depuis le 28/12/2016.

 

Mon avis : Ce film est devenu en 2016 le 2e film plus vu de tous les temps au Japon derrière Le voyage de Chihiro. Il confirme le talent de son réalisateur que les fans de mangas connaissent bien. La poésie qui se dégage des images fait penser à deux Ghibli, j'ai hâte...

 

Quelques minutes après minuit (de Juan Antonio Bayona avec L.Mc Donald, S.Weaver et F.Jones - durée : 1h48) : Conor a de plus en plus de difficultés à faire face à la maladie de sa mère, à l’intimidation de ses camarades et à la fermeté de sa grand-mère. Chaque nuit, pour fuir son quotidien, il s’échappe dans un monde imaginaire peuplé de créatures extraordinaires. Mais c’est pourtant là qu’il va apprendre le courage, la valeur du chagrin et surtout affronter la vérité…sorti depuis le 04/01/2017.

 

Mon avis : Juan Antonio Bayona continue d'explorer ici les peurs de l'enfance, la relation mère fils avec une pincée de fantastique. Les images de ce film font penser au Guillermo Del Toro de l'échine du diable et du labyrinthe de Pan. Cela n'en donne que plus envie de le voir.

 

Beyond flamenco (documentaire de Carlos Saura avec C.Nuñez, S.Baras - durée : 1h27) : Manuel de Falla, Carlos Núñez ou Sara Baras : autant de musiciens et danseurs qui continuent à faire vivre la Jota, cet art majeur de la culture espagnole, l’une des sources du flamenco...sorti depuis le 04/01/2017.

 

Mon avis : Après le tango voici que le cinéaste remonte aux origines du flamenco. Les images sont d'une beauté incroyable et le voyage musical est garanti.

 

 

 

La grande muraille (de Zhang Yimou avec M.Damon, J.tian, W.Dafoe - durée : 1h44) : Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme...sortie prévue le 11/01/2017.

 

Mon avis : ça sent la grosse superproduction sans trop de finesses scénaristiques mais j'ai envie de le voir pour en prendre plein la vue et puis je me dis qu'un film avec M.Damon ne peut pas être foncièrement mauvais.

 

Live by night (de et avec Ben Affleck, Z.Saldana, E.Fanning - durée : 2h08) : Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l'alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d'un peu d'ambition et d'audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l'éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d'honneur que Joe n'hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s'imposer au sein de la mafia de Tampa… sortie prévue le 18/01/2017

 

Mon avis : Autant Ben Affleck est selon moi un piètre acteur, autant je trouve que c'est un bon réalisateur avec des titres tels que Gone baby gone, The town ou dans une moindre mesure Argo. Ici il adapte encore une fois une histoire de Dennis Lehane, gage dores et déjà d'un bon scénario.

 

 

Lumière ! l'aventure commence (documentaire de Thierry Fériaux - durée : 1h26) : En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout-premiers films de l’histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake, ils inventent aussi l’art de filmer. Chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, cette sélection de films restaurés offre un voyage aux origines du cinéma...sortie prévue le 25/01/2017.

 

Mon avis : Un documentaire sûrement passionnant pour tout amoureux du cinéma comme moi.

 

 

 

 

La La Land (de Damien Chazelle avec E.Stone, R.Gosling - durée 2h08) : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. 
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ? sortie prévue le 25/01/2017.

 

Mon avis : Sans doute le film que j'attends le plus en ce début d'année et la consécration de Damine Chazelle après son Whiplash que j'avais adoré.

 

 

Bande annonce de Your name de Makoto shinkai

Bande annonce de Quelques minutes après minuit de Juan Antonio Bayona

Bande annonce de Beyond flamenco de Carlos Saura

Bande annonce de La grande muraille de Zhang Yimou

Bande annonce de Live by night de Ben Affleck

Bande annonce de Lumière ! L'aventure commence de Thierry Frémaux

Bande annonce de La La Land de Damien Chazelle

Voir les commentaires

Rogue one - A Star Wars story (2016 - Gareth Edwards)

En rachetant la franchise de George Lucas, les studios Disney avaient annoncer la couleur : En plus des épisodes VII, VIII et IX, il y aurait chaque année un film spinoff, c'est à dire dans l'univers Star Wars avec des focus sur certains personnages ou évènements. C'est le cas avec ce Rogue One - A Star Wars story qui peut se qualifier d'épisode III et demi.

 

L'histoire : le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

 

 

Autant vous le dire tout de suite, ce film est pour moi amplement réussi car il ne s'éloigne pas trop de la trilogie originale tout en nous présentant de nouveaux héros, planètes et surtout, il est intéressant de découvrir comment sont dérobés les plans de l'Etoile noire.

 

Le film offre des scènes d'action très spectaculaires et mes personnages sont vraiment intéressants, avec en tout premier lieu Jyn Erso l'héroïne de cet opus qui s'intègrent très bien aux personnage de la saga. A noter la présence d'excellents acteurs tels que Mads Mikkelsen, Forrest Whitaker, Diego Luna et le chinois Donnie Yen que je trouve vraiment excellent dans le rôle de Chirrut Imwe.

Felicity Jones nouvelle héroïne de la saga

On pareçois R2D2 et C3PO dans une scène et Dark Vador qui apparaît dans deux scènes dont une vers la fin qui est vraiment jouissive.

Pour moi ce film est du même niveau que ceux de la trilogie et s'intègre vraiment bien dans l'histoire. Vivement la suite mais en attendant foncez en salle, vous passerez assurément un excellent moment.

 

La bande annonce de Rogue One - A Star Wars story

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>