Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Cour (78000 Versailles)

La Cour (78000 Versailles)

Traînant avec ma compagne du côté du marché Notre Dame, nous avons découvert ce salon de thé versaillais ouvert depuis février dernier par un couple de passionnés, Sylvie Rich et Ronan Marchix.

Ce qui m'a énormément plu est la localisation du lieu, dans une petite cour pavée au calme, l'accueil de Sylvie est vraiment très agréable car fait avec le sourire (assez rare malheureusement pour être signalé) et accompagné d'explications sur la carte.

La carte justement, parlons en, il s'agit d'une ardoise constituée de produits achetés au marché tout près, cuisinés maison et je dois dire que c'est vraiment très bon. Plusieurs entrées, plats et de nombreux desserts sont proposés. Bien évidemment, la carte des Kusmi tea est très étoffée et les bons vins sont également de la partie.

Ce jour là, nous avions sur la table une très belle salade de saison, une tarte salée, un riz au lait et un fondant au chocolat à tomber….Les photos ci-dessous valent mieux que n'importe quel discours.

De copieux brunchs sont organisés le dimanche mais il est recommandé de réserver car les places sont vites prises d'assaut.

Un vrai coin de paradis à Versailles qu'il ne faut absolument pas rater…..

La cour - 7/9, rue des Deux Portes - 78000 Versailles - Tel : 01.39.02.33.09

Site web: http://www.versailles-lacour.fr

Facebook: https://www.facebook.com/salondethe.lacour

Très belle et copieuse salade de saison

Très belle et copieuse salade de saison

Tarte salée accompagnée d'une salade verte et ses tomates cerises

Tarte salée accompagnée d'une salade verte et ses tomates cerises

Succulent riz au lait

Succulent riz au lait

Amateurs de chocolat, ruez vous sur le fondant au chocolat, une pure merveille….

Amateurs de chocolat, ruez vous sur le fondant au chocolat, une pure merveille….

Voir les commentaires

Quarto ! de Blaise Müller (1991 - Editions Gigamic)

Quarto ! de Blaise Müller (1991 - Editions Gigamic)

Le dernier jeu que j'ai essayé est un classique du jeu à deux joueurs et a déjà 23 ans mais il reste pour moi d'une redoutable efficacité. Il est constitué d'un plateau et de 16 belles pièces en bois.

L'objectif pour les joueurs est d'être le premier à aligner sur le plateau 4 pièces présentant au moins une caractéristique commune les unes avec les autres. Ces caractéristiques sont au nombre de 4: Taille, couleur, forme et enfin certaines sont pleines et d'autres creuses.

L'originalité du jeu est que vous choisissez la pièce que votre adversaire devra placer sur le plateau. Quarto fait partie de la gamme de jeux dits "abstraits", de placement et demandant un peu de réflexion.

Le matériel est très beau et les parties durent à peine plus de 10 mn, ce qui permet d'en enchaîner quelques unes.

Le jeu à reçu de nombreuses récompenses ludiques et s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde.

Si vous aimez ce type de jeu, vous pouvez également essayer "Quoridor" dans la même gamme et chez le même éditeur. Il existe des versions mini et pocket de ce jeu, qui lui permet d'être facilement transportable.

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors venez nombreux !

Quarto est proposé au prix de 29,50€ pour l'édition grand format, 18,90€ pour la version mini et 14,50€ pour la version pocket parue en 2013.

Bon jeu !

Un aperçu du beau matériel du jeu

Un aperçu du beau matériel du jeu

Les règles du jeu expliquées en quelques secondes

Voir les commentaires

Gone Girl (2014 - David Fincher)

Gone Girl (2014 - David Fincher)

Je me rend compte en rédigeant cet article que je n'avais plus commenté de film depuis le mois de mai. Et je dois dire que l'attente en valait la peine car le dernier film de David Finche tient toutes ses promesses.

L'histoire: A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

Le film est une adaptation du roman à succès "Les apparences" de Gillian Flynn qui est l'auteur du scénario. Un scénario qui ne ménage pas le spectateur par son suspense et ses rebondissements. Le film reste dans les esprits longtemps après la projection et rares sont les films à procurer cette sensation de nos jours.

L'atmosphère du film se fait pesante du début à la fin, grâce à une photo sombre et à une bande son inquiétante signée Trent Reznor (comme pour "The social Network" et "Millenium"). Ben Affleck joue son rôle sobrement et réussit à rendre son personnage très ambigu mais c'est Rosamund Pike qui se montre vraiment excellente dans son rôle d'épouse disparue.

David Fincher excelle dans le thriller (Seven, The game, Fight club, Zodiac, Millenium, …etc) et il le prouve une nouvelle fois avec ce film qui vient s'ajouter à une carrière sans faute à mes yeux. Mais le réalisateur américain ne se livre pas qu'à un simple exercice vu mille fois au cinéma, il en profite pour aborder d'autres thématiques telles que la cellule du couple, la pouvoir et fascination qu'exercent les médias sur la société. Ce film est très aboutit et constitue sans aucun doute la très bonne surprise de cette rentrée.

A voir ABSOLUMENT

Nick Dunne (Ben Affleck) face aux médias américains

Nick Dunne (Ben Affleck) face aux médias américains

Rosamund Pike interprète Amy, la femme disparue du héros

Rosamund Pike interprète Amy, la femme disparue du héros

La bande annonce de Gone Girl de David Fincher

Voir les commentaires

Les aventuriers du rail de Alan R. Moon (2004 - Days of wonder)

Les aventuriers du rail de Alan R. Moon (2004 - Days of wonder)

Aujourd'hui, c'est d'un classique du jeu de société moderne dont je souhaite vous parler. Il s'agit des aventuriers du rail, un jeu d'un auteur américain qui s'est vendu depuis sa sortie à plus de 3 millions d'exemplaire et qui depuis 10 ans fait le bonheur de nombreuses familles et cercles de joueurs car il s'agit bien d'un jeu de plateau familial pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans et pour des parties allant de 45 mn à 1h selon le nombre de joueurs.

Dans ce jeu, les joueurs incarnent des aventuriers admiratifs du tour du monde en 80 jours de Phileas Fogg et décident de rendre hommage à ce dernier en parcourant par le rail le plus de villes américaines possibles.

Le matériel est constitué d'un grand plateau représentant la carte des Etats Unis, un paquet de cartes wagons (avec quelques locomotives), un paquet de cartes objectifs et des wagons de train de couleur (45 par joueur).

Avant de démarrer la partie, chaque joueur pioche des objectifs qui vont définir quelles villes ils doivent relier par des wagons à leur couleur. Le tour de jeu d'un joueur est très simple puisqu'il ne doit effectuer qu'une action parmi 3 possibles :

- Piocher 2 cartes wagons, soit parmi 5 qui sont face visible ou des cartes dans la pioche face cachée. Les locomotives sont des jokers qui remplacent n'importe quelle couleur de de wagon.

- Construire une ligne ralliant 2 villes en défaussant les cartes de la couleur de cette ligne et en posant ses wagons sur la carte. Ceci rapporte des points selon le nombre de wagons posés. Les points sont immédiatement comptabilisés sur la piste de score.

- Piocher 3 cartes objectifs et en garder au moins une.

La partie prend fin dès que l'un des joueurs a moins de 3 wagons. On regarde si les objectifs pris par les joueurs ont été atteints, ce qui donne lieu à certains nombre de points. Si des objectifs n'ont pu être atteints, les points indiqués sur les cartes sont soustraits au total. Enfin, le joueur ayant construit la ligne la plus longue reçoit un bonus de points.

Alors, je dois tout d'abord dire que le matériel est magnifique et encore plus beau si vous vous décidez pour l'édition spéciale 10e anniversaire qui est celle que je possède. Le jeu est éducatif car il permet de réviser sa géographie américaine mais pas que puisque le jeu a eu un tel succès que de nombreuses boites sont sorties proposant d'autres contrées à explorer : Europe, Inde, Afrique, Asie, ….

La mécanique est simple : accomplir ses objectifs mais aussi bloquer ceux des autres.

Le jeu a été récompensé de la distinction la plus importante du jeu, le Spiel des Jahres 2004 et a également gagné l'As d'or 2005 (la plus prestigieuse récompense française).

Un titre parfait pour découvrir le jeu de société moderne.

Comme d'habitude, pour l'achat de vos jeux de société, je vous recommande de les acheter sur le site http://www.ludifolie.com qui propose des prix défiant toute concurrence car en dessous des prix du marché. Son responsable, Eric et son équipe sont très professionnels et sont de véritables passionnés qui sauront très bien vous conseiller à la boutique située au 76 avenue de la République à Vincennes, alors venez nombreux !

Les aventuriers du rail est proposé au prix de 37,90€ pour l'édition simple.

Bon jeu !

Le plateau avec tous les éléments du jeu

Le plateau avec tous les éléments du jeu

Le magnifique matériel de l'édition 10e anniversaire

Le magnifique matériel de l'édition 10e anniversaire

Un résumé vidéo des règles

Voir les commentaires

Sorties ciné de la rentrée 2014

Sorties ciné de la rentrée 2014

Septembre et octobre nous réservent leur lot de films pour tous les goûts mais qui ont en commun d'être de bons moments de cinéma.

Sin city "J'ai tué pour elle" (de R.Rodriguez et F.Miller avec J.Alba, M.Rourke, B.Willis - 1h42): Dans une ville où la justice est impuissante, les plus désespérés réclament vengeance, et les criminels les plus impitoyables sont poursuivis par des milices.
Marv se demande comment il a fait pour échouer au milieu d'un tas de cadavres. Johnny, jeune joueur sûr de lui, débarque à Sin City et ose affronter la plus redoutable crapule de la ville, le sénateur Roark. Dwight McCarthy vit son ultime face-à-face avec Ava Lord, la femme de ses rêves, mais aussi de ses cauchemars. De son côté, Nancy Callahan est dévastée par le suicide de John Hartigan qui, par son geste, a cherché à la protéger. Enragée et brisée par le chagrin, elle n'aspire plus qu'à assouvir sa soif de vengeance. Elle pourra compter sur Marv… Tous vont se retrouver au célèbre Kadie's Club Pecos de Sin City…sorti depuis le 17/09/2014.

Mon avis : Le 1er film a été un choc cinématographique et a permis de faire connaître le talent de Frank Miller dont la BD a été restituée de manière très fidèle. Même si les critiques sont moins élogieuses pour ce second volet, la bande annonce fait vraiment envie.

Still the water (de N.Kawase avec N.Murakami, J.Yoshinaga - 1h59): Sur l'île d'Amami, les habitants vivent en harmonie avec la nature, ils pensent qu'un dieu habite chaque arbre, chaque pierre et chaque plante. Un soir d'été, Kaito, découvre le corps d¹un homme flottant dans la mer, sa jeune amie Kyoko va l'aider à percer ce mystère. Ensemble, ils apprennent à devenir adulte et découvrent les cycles de la vie, de la mort et de l'amour…sorti depuis le 01/10/2014.

Mon avis: Histoire d'amitié liée à la beauté de la nature. De nombreux observateurs, cela ressemble à du Terrence Malick avec les sentiments en plus. Les images sont en tout cas sublimes.

Gone girl (de D.Fincher avec B.Affleck, R.Pike, NP.Harris - 2h25): A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?…sorti depuis le 15/10/2014.

Mon avis: David Fincher est selon moi, l'un des seuls réalisateurs en activité pouvant se targuer d'un sans faute artistique dans sa carrière. Si je vous dis qu'il est l'auteur de "Seven", "The game", "Fight club", "The social Network", cela devrait suffire à convaincre n'importe qui. Ce film instaure dès le début une atmosphère pesante très réussie. S'il ne devait y avoir s'un seul film à voir en octobre, ce serait sans aucun doute celui-ci.

Le sel de la terre (de W.Wenders & J.Ribeiro Salgado - documentaire 1h50): Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète. Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe…sorti depuis le 15/10/2014.

Mon avis: Une fois n'est pas coutume, un documentaire fait partie de la sélection car Salgado est sans aucun doute l'un des photographes contemporain les plus talentueux. Ce qu'il parvient à capter avec son appareil est tout bonnement prodigieux.

Magic in the moonlight (de W.Allen avec C.Firth, E.Stone - 1h38): Le prestidigitateur chinois Wei Ling Soo est le plus célèbre magicien de son époque, mais rares sont ceux à savoir qu’il s’agit en réalité du nom de scène de Stanley Crawford : cet Anglais arrogant et grognon ne supporte pas les soi-disant médiums qui prétendent prédire l’avenir. Se laissant convaincre par son fidèle ami Howard Burkan, Stanley se rend chez les Catledge qui possèdent une somptueuse propriété sur la Côte d’Azur et se fait passer pour un homme d’affaires, du nom de Stanley Taplinger, dans le but de démasquer la jeune et ravissante Sophie Baker, une prétendue médium, qui y séjourne avec sa mère…sortie prévue le 22/10/2014.

Mon avis: Autant le précédent film de Woody Allen ne me tentait pas du tout autant celui-ci me semble être une bonne comédie autour de la magie, de la supercherie et servi par des acteurs au diapason.

Et (beaucoup) plus si affinités (de M.Dowse avec D.Radcliffe et Z.Kazan - 1h42): En se rendant à une soirée organisée par son meilleur ami, Wallace ne se doute pas qu’une rencontre va bouleverser sa vie. Son attirance pour Chantry a tout du coup de foudre. Une complicité immédiate s’installe avec cette jeune femme pétillante et à l’humour ravageur. Toutefois, il subsiste un petit obstacle aux prémices de cette belle histoire : Chantry est déjà en couple avec un dénommé Ben ! Elle propose donc à Wallace de sceller un tout autre pacte : devenir amis, et rien de plus. Au fil du temps, leur complicité ne fait que grandir et Wallace se retrouve vite confronté à un vrai dilemme : doit-il s’en tenir à sa promesse ? Faire en sorte que Chantry quitte Ben ? Faire semblant de se satisfaire de cette situation bancale ou bien tenter de la conquérir, au risque de la perdre ? Leur relation amicale va être mise à rude épreuve : mais un homme et une femme peuvent-ils réellement être amis ?…sortie prévue le 29/10/2014.

Mon avis: Un peu de légèreté dans ce calendrier de sorties avec une comédie romantique rafraîchisante de la trempe de 500 jours ensemble avec un Daniel Radcliffe qui continue d'étonner.

Sin city - J'ai tué pour elle de Robert Rodriguez et Frank Miller

Still the water de Naomi Kawase

Gone girl de David Fincher

Le sel de la terre de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado

Magic in the moonlight de Woody Allen

Et (beaucoup) plus si affinités de Michael Dowse

Voir les commentaires

L'homme qui voulait vivre sa vie (1997 - Douglas Kennedy)

L'homme qui voulait vivre sa vie (1997 - Douglas Kennedy)

Après une longue pause estivale, je reviens vers vous avec mon roman de l'été. Je vous ai déjà parlé ici de l'écrivain Douglas Kennedy dont le livre "Les désarrois de Ned Allen" m'avait littéralement scotché et fut pour moi une belle découverte. Cet été j'ai attaqué "L'homme qui voulait vivre sa vie" et je me suis régalé.

L'histoire : Ben Bradford a réussi. La trentaine, avocat compétent, un beau poste dans l'un des plus grands cabinets de Wall Street, un salaire à l'avenant, une femme et deux fils tout droit sortis d'un catalogue Gap. Sauf que cette vie, Ben la déteste. Il a toujours rêvé d'être photographe. Quand il soupçonne que la froideur de son épouse est moins liée à la dépression postnatale qu'à une aventure extraconjugale, ses doutes reviennent en force, et avec eux la douloureuse impression de s'être fourvoyé. Ses soupçons confirmés, un coup de folie meurtrier fait basculer son existence, l'amenant à endosser une nouvelle identité.

Autant vous le dire tout de suite, ce livre de 500 pages ne m'a pas lâché, une fois les premières pages lues car la recette ici est la même que dans le livre précédent, une première partie permettant de ressentir une certaine empathie envers ce héros dont la vie va basculer suite à un évènement tragique. C'est ensuite toute la 2e partie du livre qui va nous faire voyager de New York aux paysages du Montana et nous faire vibrer en même temps que Ben Bradford.

Ce livre a été adapté au cinéma par Eric Lartigau en 2010 avec Romain Duris comme protagoniste principal. Je n'ai pas encore vu le film mais le sujet est idéal pour le cinéma car on y trouve de nombreux rebondissements et quelques scènes d'action bien senties.

Une vraie réussite et l'assurance de passer un excellent moment. Merci de nouveau à Yvan de m'avoir prêté ce roman.

La bande annonce de l'adaptation cinéma par Eric Lartigau avec Romain Duris

Voir les commentaires

Sorties ciné de juillet 2014

Sorties ciné de juillet 2014

Ce sont 4 films qui ont retenu mon attention parmi les sorties de juillet.

A la recherche de Vivian Maier (de J.Maloof - Documentaire de 1h24): L’incroyable histoire d’une mystérieuse inconnue, photographe reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes Street Photographers du 20ème siècle. Née à New York, d’une mère française, avant de résider à Chicago, Vivian Maier était inséparable de son Rolleiflex et prit tout au long de son existence plus de 100 000 photographies sans jamais les montrer. Pour être libre d’exercer son art quand elle le voulait, Vivian Maier fut une nanny excentrique toute sa vie. Cachées dans un garde-meuble, c’est par hasard que John Maloof mit la main sur les photos de Vivian Maier en 2007. Depuis, il n’a cessé de chercher à mettre en lumière son travail et les expositions se multiplient partout dans le monde…Sorti depuis le 02/07/2014.

Mon avis : Cela faisait longtemps que le sujet d'un documentaire ne m'avait autant intéressé car passionné moi même de photo. Un portrait d'artiste injustement méconnue de son vivant.

Boyhood (de R.Linklater avec P.Arquette, E.Coltrane et E.Hawke - 2h43): Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte…Sorti depuis le 23/07/2014.

Mon avis : Le pari du réalisateur est risqué mais tellement original que son film a reçu de très bon échos et le public en sort enchanté. Linklater a reçu l'ours d'argent du meilleur réalisateur au dernier festival de Berlin.

The raid 2 (de G.Evans avec I.Uwais, Y.Ruhian, A.Putra - 2h28): Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, laissant derrière lui des monceaux de cadavres de policiers et de dangereux truands, Rama, jeune flic de Jakarta, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose en effet une nouvelle mission : Rama devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakusas. Sous l’identité de « Yuda », un tueur sans pitié, il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d'Uco, le fils d'un magnat du crime indonésien - son ticket d’entrée pour intégrer l’organisation. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime…Sorti depuis le 23/07/2014.

Mon avis : Je n'ai pas vu le 1er film mais selon les dires de mes amis, il s'agissait déjà d'un grand film d'action et cette suite lui est dit-on supérieure.

La planète des singes - L'affrontement (de M.Reeves avec A.Serkis, J.Clarke, G.Oldman - 2h10): Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre…Sorti depuis le 30/07/2014.

Mon avis : La suite du premier excellent film qui sonnait le reboot de la saga. Ce 2 volet était très attendu en vue de l'affrontement entre singes et humains.

A la recherche de Vivian Maier de John Maloof

Boyhood de Richard Linklater

The raid 2 de Gareth Evans

La planète des singes - L'affrontement de Matt Reeves

Voir les commentaires

Ballon Cup de Stephen Glenn (2003 - Editions Tilsit)

Ballon Cup de Stephen Glenn (2003 - Editions Tilsit)

Voici un jeu de 2003 découvert cette année dans ma ludothèque et qui pour moi constitue avec Jaipur de l'un des meilleurs jeux pour 2 joueurs présents sur le marché. Une partie a suffit à me convaincre de me procurer ce jeu qui en plus est magnifiquement illustré avec un côté vintage fort sympathique.

Ballon Cup est un jeu de cartes pour deux joueurs à partir de 10 ans et des parties d'environ 30mn. Chaque joueur incarne le participant d'une course de ballons dont l'objectif est d'être le premier à gagner 3 des 5 trophées mis en jeu. Dans la boite on trouvera 4 tuiles représentant d'un côté des plaines, de l'autre des montagnes, des cubes en bois de couleur, des cartes sur lesquelles figurent des montgolfières de numérotées de 1 à 13 dans 5 couleurs différentes et un sac en toile.

Les 4 tuiles numérotées de 1 à 4 sont placées entre les deux joueurs et des dés de couleur tirés aléatoirement dans le sac sont placés sur ces tuiles. Le nombre de cubes à poser sur les tuiles est indiqué sur celles-ci (de 1 à 4). Chaque joueur reçoit 8 cartes et doit placer à son tour une carte en face d'une des tuiles. La couleur des cartes à poser est celle des cubes posés sur la tuile en question. Le nombre de cartes doit être égal au chiffre de la tuile. Une fois toutes les cartes posées, on additionne les valeurs présentes sur les cartes de son côté et du côté de son adversaire. Si la tuile est côté plaine, c'est le plus petit score qui remporte les cubes présents sur la tuile. S'il s'agit du côté montagne, c'est le score le plus hait qui l'emporte.

Il y a 5 cartes trophées mis en jeu, chacune d'une couleur différente, correspondant à la couleur des cubes. Ainsi le trophée blanc nécessite 3 cubes blancs, le trophée bleu nécessite 4 cubes bleus, ….ainsi jusqu'au trophée rouge qui nécessite 7 cubes rouges.

Le premier qui remporte 3 trophées l'emporte.

L'originalité de ce jeu est que lorsque l'on place les cartes en face des tuiles, on peut les placer du côté de son adversaire. Le jeu est magnifique et très simple à assimiler. Une vraie réussite

Le magnifique matériel haut en couleurs

Le magnifique matériel haut en couleurs

Voir les commentaires

Sorties ciné de juin 2014

Sorties ciné de juin 2014

Une actu pro assez chargée sur juin et juillet, ajoutée à un déménagement sont les excuses que j'ai trouvé pour justifier un retard dans la publication de mes billets sur ce blog. donc même si nous sommes déjà en août, je tenais à citer les quelques films qui selon mois méritaient d'être vus ces deux derniers mois, je commence à rattraper mon retard par juin.

Edge of tomorrow (de D.Liman avec T.Cruise, E.Blunt - 1h53) : Dans un futur proche, des hordes d'extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n'a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n'a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l'espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…Sorti depuis le 04/06/14.

Mon avis : Un mix entre "Une histoire sans fin" et "Starship troopers", cela promet. Doug Liman, auteur de "La mémoire dans la peau" et "Mr et Mrs Smith devrait confirmer qu'il est l'un des meilleurs réalisateurs de films d'action actuels.

The rover (de D.Michôd avec G.Pearce, R.Pattinson - 1h42) : Dix ans après l’effondrement de l’économie occidentale, les mines australiennes sont encore en activité, et cette industrie attire les hommes les plus désespérés et les plus dangereux. Là-bas, dans une société moribonde où survivre est un combat de chaque jour, plus aucune loi n’existe. Eric a tout laissé derrière lui. Ce n’est plus qu’un vagabond, un homme froid rempli de colère. Lorsqu’il se fait voler la seule chose qu’il possédait encore, sa voiture, par un gang, il se lance à leur poursuite. Son unique chance de les retrouver est Rey, un des membres de la bande, abandonné par les siens après avoir été blessé. Contraints et forcés, les deux hommes vont faire équipe pour un périple dont ils n’imaginent pas l’issue…Sorti depuis le 04/06/14.

Mon avis : Western post-apocalyptique, il s'agit ici du second long-métrage de l'australien David Michôd qui avait impressionné avec "Animal Kingdom", une saga familiale de truands.ça fait également du bien de revoir Guy Pearce dans un film sans doute à la hauteur de son immense talent.

Black coal (de D.Yinan avec L.Fan, G.Lun Mei - 1h46) : En 1999, un employé d’une carrière minière est assassiné et son corps dispersé aux quatre coins de la Mandchourie. L’inspecteur Zhang mène l’enquête, mais doit rapidement abandonner après avoir été blessé lors de l’interpellation des principaux suspects.
Cinq ans plus tard, deux nouveaux meurtres sont commis dans la région, tous deux liés à l’épouse de la première victime. Devenu agent de sécurité, Zhang décide de reprendre du service. Son enquête l’amène à se rapprocher dangereusement de la mystérieuse jeune femme…Sorti depuis le 11/06/14

Mon avis : J'adore les films noirs asiatiques du type "Memories of Murder", "The chaser", etc…Celui-ci est chinois et a été récompensé des Lions d'or (Meilleur film) et d'argent (meilleur acteur). La bande annonce est sublime en tous cas.

Le conte de la princesse Kaguya (I.Takahata - Animation - 2h17) : Adapté d’un conte populaire japonais "Le couper de bambou", un des textes fondateurs de la littérature japonaise, Kaguya, "la princesse lumineuse", est découverte dans la tige d'un bambou par des paysans. Elle devient très vite une magnifique jeune femme que les plus grands princes convoitent : ceux-ci vont devoir relever d’impossibles défis dans l’espoir d’obtenir sa main…Sorti depuis le 25/06/14

Mon avis : On ne présente plus celui qui a toujours été dans l'ombre du grand Miyazaki mais qui n'en est pas moins aussi talentueux. Si Miyazaki a toujours utilisé le fantastique dans son discours, l'auteur du magnifique "Tombeau des Lucioles" s'inscrit dans une veine plus réaliste sauf ici.

Under the skin (de J.Glazer avec S.Johansson - 1h47) : Une extraterrestre arrive sur Terre pour séduire des hommes avant de les faire disparaître…Sorti depuis le 25/06/14

Mon avis : L'OFNI du mois avec une Scarlett Johansson qui de nouveau a fait un choix qui n'était pas facile dans un film qui ne l'est pas moins. Une curiosité...

Zero Theorem (de T.Gilliam avec C.Waltz, M.Thierry - 1h39) : Londres, dans un avenir proche. Les avancées technologiques ont placé le monde sous la surveillance d’une autorité invisible et toute-puissante : Management. Qohen Leth, génie de l’informatique, vit en reclus dans une chapelle abandonnée où il attend désespérément l’appel téléphonique qui lui apportera les réponses à toutes les questions qu’il se pose. Management le fait travailler sur un projet secret visant à décrypter le but de l’Existence – ou son absence de finalité – une bonne fois pour toutes. La solitude de Qohen est interrompue par les visites des émissaires de Management : Bob, le fils prodige de Management et Bainsley, une jeune femme mystérieuse qui tente de le séduire. Malgré toute sa science, ce n’est que lorsqu’il aura éprouvé la force du sentiment amoureux et du désir que Qohen pourra enfin comprendre le sens de la vie…Sorti depuis le 25/06/14

Mon avis : Le nouveau délire de Terry Gilliam, l'ex Monthy Piton déjà auteur de films aussi personnels que Brazil ou L'armée des 12 singes. Ce dernier film semble dans la même veine.

Edge of tomorrow de Doug Liman

The rover de David Michôd

Black coal de Diao Yinan

Le conte de la princesse Kaguya de Isao Takahata

Under the skin de Jonathan Glazer

Zero Theorem de Terry Gilliam

Voir les commentaires

PEL 2014 : Paris Est Ludique le festival où l'on joue

PEL 2014 : Paris Est Ludique le festival où l'on joue

L'an dernier, je vous ai parlé d'un festival de jeux de société en plein air qui se déroule le temps d'un week end dans l'est parisien au mois de juin.

Cette année s'est déroulée la 4ème édition les 14 et 15 juin et ce fut un immense succès puisqu'après les environs 6000 spectateurs de 2013, c'est pas loin de 7300 spectateurs qui sont venus jouer pendant deux jours sous le soleil du 12e arrondissement de Paris.

L'engouement pour les jeux de société modernes est croissant en France et j'ai pu le constater avec des tables de jeux qui ne désemplissaient pas, plus d'éditeurs, plus de jeux…bref un vrai bonheur.

De nombreuses personnalités du monde ludique étaient présentes pour des séances de dédicaces ou bien pour des apéros et discussions autour d'une table. Parmi elles, je citerai en vrac Mr Phal, Docteur Mops, Ludovic Maublanc, Marie Cardouat, Charles Chevalier, Bruno Faidutti, Mr Croc, …etc.

Parmi les jeux qui étaient présents et jouables à PEL, il y en avait qui s'annoncent comme de futurs hits de 2014 et 2015 :

Chez Repos Prod, il était possible de tester BABEL d'Antoine Bauza, la nouvelle extension de 7 Wonders à paraître cet automne.

Chez Bombyx, ABYSS de Bruno Cathala et Charles Chevallier a attiré beaucoup de monde.

Chez Matagot, mis à part la belle Doriane, il était possible de jouer à CYCLADES TITANS de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc, la 2e extension du sublime Cyclades.

Chez les Space Cowboys, il y avait leur jeu de pirates nommé BLACK FLEET de Sebastian Bleasdale (Keyflower) et pour lequel il fallait également faire la queue pour pouvoir jouer.

Fun Forge mettait à disposition le seul et unique nouveau jeu attendu d' Antoine Bauza pour cette année, le génial SAMURAI SPIRIT, un jeu coopératif pour 7 joueurs basé sur le film "Les 7 samouraïs" de Kurosawa. J'avais eu l'occasion de le tester en présence de l'auteur dans ma ludothèque et je peux vous assurez qu'il en vaut le détour et qu'il fera à coup sûr partie de ma ludothèque d'ici fin d'année.

Autre jeu remarqué chez Days Of Wonders, le très attendu FIVE TRIBES de Bruno Cathala, un jeu de déplacement d'ouvriers sur le principe de l'Awalé auquel j'ai pu jouer à 3 joueurs et qui m'a énormément plu. Le jeu est annoncé pour septembre.

Enfin, il était possible de tester un prototype de l'un des jeux les plus attendu de 2015 "Conan - Hyborian Quests" de Fredéric Henry (Les bâtisseurs).

Je vous laisse quelques photos et une vidéo du festival qui grâce à ses nombreux bénévoles, connait un succès plus que mérité. Vous viendrez l'année prochaine ?

BABEL d'Antoine Bauza, une nouvelle extension pour 7 Wonders chez Repos Prod

BABEL d'Antoine Bauza, une nouvelle extension pour 7 Wonders chez Repos Prod

Black Fleet de Sebastian Bleasdale chez Space Cowboys

Black Fleet de Sebastian Bleasdale chez Space Cowboys

Samuraï Spirit d'Antoine Bauza chez Fun Forge

Samuraï Spirit d'Antoine Bauza chez Fun Forge

Le superbe Five Tribes de Bruno Cathala chez Days of Wonders

Le superbe Five Tribes de Bruno Cathala chez Days of Wonders

Conan -Hyborian Quests de Fredéric Henry en version proto

Conan -Hyborian Quests de Fredéric Henry en version proto

Video de PEL 2014 donnant un bon aperçu du festival

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>