Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes envies cinéma de juin 2018

Quatre films et un documentaire forment un ensemble d'oeuvre qu'il me tarde de découvrir durant ce mois de juin où le temps se prête à nous faire entrer dans les salles obscures. De bons moment en perspective.

 

Champions (de Javier Fesser avec Javier Gutierrez, Athenea Mata - 1h58) : Marco occupe le prestigieux poste d’entraîneur-adjoint de l'équipe d'Espagne de basket. Mais son mauvais caractère lui pose problème. Après une série de déconvenues dont il est le seul responsable, Marco se retrouve à devoir coacher une équipe de déficients mentaux..sorti depuis le 06/06/2018.

 

Mon avis : Javier Fesser est un réalisateur espagnol inventif et original. Sous ses airs de comédie sociale, Champions porte un vrai message de solidarité et d'ouverture à la différence.

 

 

 

 

Hedy Lamar, from extase to wifi (documentaire d'Alexandra Dean - 1h26) : Des débuts fulgurants dans Extase aux prémices des nouvelles technologies chères à notre ère digitale, c’est un double portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. L’un, très officiel, est celui d’une actrice qui fascina le monde par sa beauté et sa liberté sexuelle exacerbée. L’autre, plus intime, est celui d’un esprit scientifique insoupçonné. Obsédée par la technologie, Hedy inventa un système de codage des transmissions qui aboutira au GPS et bien plus tard au Wifi. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir une figure complexe, celle d’une enfant sauvage partie conquérir Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi..sorti depuis le 06/06/2018.

 

Mon avis : Ce documentaire trace le portrait surprenant et méconnu de cette magnifique actrice qu'était Hedy Lamarr.

 

Jurassic world - Fallen kingdom (de Juan Antonio Bayona avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard - 2h08) : Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l'île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.  Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l'île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire...sorti depuis le 06/06/2018.

 

Mon avis : Je n'avais pas aimé le 1er film de cette nouvelle saga mais ici c'est le nom de Bayona qui me titille car c'est un réalisateur talentueux et la bande annonce montre qu'il a pu imposer sa patte à certaines scènes.

 

Hérédité (d'Ari Aster avec Toni collette, Gabriel Byrne - 2h06) :  Lorsque Ellen, matriarche de la famille Graham, décède, sa famille découvre des secrets de plus en plus terrifiants sur sa lignée. Une hérédité sinistre à laquelle il semble impossible d’échapper...sorti depuis le 13/06/2018.

 

Mon avis : Le film est précédé d'un excellent buzz qui semble t-il est justifié. La bande annonce donne vraiment envie et Toni collette est généralement très bonne dans ce genre de films.

 

 

 

 

 

How to talk to girls at parties (de John Cameron Mitchell avec Elle Fanning, Alex Sharp, Nicole Kidman - 1h42) : 1977 : trois jeunes anglais croisent dans une soirée des créatures aussi sublimes qu’étranges. En pleine émergence punk, ils découvriront l’amour, cette planète inconnue et tenteront de résoudre ce mystère : comment parler aux filles en soirée…..sortie prévue le 20/06/2018

 

Mon avis : Auteur de l'excellent Shortbus, John Cameron Mitchell nous livre encore ici, un film original, un peu barré et futuriste mais toujours pour nous parler de notre société actuelle.

 

Voir les commentaires

Le ticket gagnant (2018 - de Virginie Caloone et Tristan Zerbib - Comédie Bastille)

De passage à Paris pendant les viaducs du mois de mai dernier, j'en ai profité pour aller voir une pièce de théâtre sans prétention mais vraiment réussie. Il s'agit de "Le ticket gagnant" de Virginie Caloone et Tristan Zerbib.

 

Le pitch : Quel prix sommes-nous prêts à payer pour devenir millionnaire ? Anne, Alex, Béa et Matthieu, 2 couples d’amis, se retrouvent depuis 15 ans pour fêter Noël. Tous les ans, ils s'offrent le même cadeau : un ticket de loto. Mais cette année tout bascule, c'est à leur tour d'empocher le gros lot ! Que deviendront les beaux principes de chacun face à l’appât du gain ? La note risque d'être salée !

 

Sous ses airs de comédie, cette pièce donne vraiment à réfléchir sur le rapport à l'argent, les dégâts que cela peut causer au sein d'un groupe d'amis soudés. La pièce déclenche de nombreux rires mais ceux-ci sont parfois jaunes au regard des situations vécues par les 3 personnages.

Des personnages incarnés par des comédiens pleinement investis dans leur rôle avec mention spéciale pour la comédienne Adeline Zarudiansky qui est vraiment excellente et offre une palette de jeu vraiment variée. Et je ne dis pas ça parce qu'elle joue une scène en sous vêtements et talons aiguille et qu'elle est plutôt agréable à regarder, non, elle est vraiment talentueuse :-)

 

 

Un très bon moment que je vous recommande vivement.

Le ticket gagnant - Comédie Bastille
5, rue Nicolas Appert (ancien. 51, bld Richard Lenoir) 75011 Paris

Site web : http://www.comedie-bastille.com/appert/

Métro  : Richard Lenoir (ligne 5, sortie rue du chemin vert), Chemin Vert (ligne 8), Saint-Ambroise (ligne 9)
Bus  : arrêt Richard Lenoir (ligne 69), Saint Gilles - Chemin Vert (lignes 20, 65)
Vélib' à proximité Autolib' à proximité Parking à proximité

Bande annonce de "Le ticket gagnant"

Voir les commentaires

Everybody knows (2018 - Asghar Farhadi)

S'il n'y avait qu'un seul film à voir au mois de mai,  c'est bien ce "Everybody knows" du cinéaste iranien Asghar Farhadi dont je n'avais pas vu les précédents films (A propos d'Elly, Une séparation, Le passé, Le client) et je comptais bien commencer avec ce film qui a fait l'ouverture en compétition du dernier festival de Cannes.

 

Le pitch : A l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au coeur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

 

 

 

Les retrouvailles joyeuses

 

La première demie heure du film est en tous points magnifique. En effet, j'ai rarement vu des images aussi belles avec cette caméra qui suit l'arrivée de Pénelope Cruz dans son village natal pour le mariage de sa soeur. Le retour de l'enfant du village, les préparatifs du mariage, la fête qui s'en suit, tout est vraiment très réussi.

 

La fête bat son plein avant le drame

 

Survient ensuite un évènement qui va faire basculer le film dans un drame familial vraiment prenant, avec les vieilles rancoeurs qui ressortent, les secrets enfouis dans le passé et qui ressurgissent à la surface.

 

Les personnages au coeur du drame

 

Le couple d'acteurs Bardem-Cruz est vraiment excellent de justesse dans son jeu d'acteurs,l'argentin Ricardo Darin, que j'aime beaucoup bien que plus effacé, fait passer de bells émotions également.

 

Un film vraiment réussi pour un beau moment de cinéma.

 

Voir les commentaires