Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes sorties ciné de février 2016

Mes sorties ciné de février 2016

Ce mois de février voit le retour de grands noms du cinéma, tant derrière comme devant la caméra.

Steve Jobs (de D.Boyle avec M.Fassbender, K.Winslet - 2h02) : Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale...sorti depuis le 03/02.

Mon avis : Un bionique qui s'annonce passionnant par son sujet et Michael Fassbender dans ce qui constitue son meilleur rôle et tout ça diriger par Danny Boyle, il ne m'en faut pas plus pour y aller.

Anomalisa ( de D.Johnson et C.Kaufman - animation - 1h30) : Michael Stone, mari, père et auteur respecté de « Comment puis-je vous aider à les aider ? » est un homme sclérosé par la banalité de sa vie. Lors d'un voyage d'affaires à Cincinnati où il doit intervenir dans un congrès de professionnels des services clients, il entrevoit la possibilité d’échapper à son désespoir quand il rencontre Lisa, représentante de pâtisseries, qui pourrait être ou pas l’amour de sa vie…sorti depuis le 03/02.

Mon avis : J'adore Charlie Kaufman car il a toujours su nous livrer des OFNI de très grande qualité et ici il s'attaque à l'animation image par image pour un résultat qui semble vraiment réussi.

El clan (de P.Trapero avec G.Francella, P.Lanzani - 1h48) : Dans l'Argentine du début des années quatre-vingt, un clan machiavélique, auteur de kidnappings et de meurtres, vit dans un quartier tranquille de Buenos Aires sous l'apparence d'une famille ordinaire.Arquimedes, le patriarche, dirige et planifie les opérations. Il contraint Alejandro, son fils aîné et star du rugby, à lui fournir des candidats au kidnapping.Alejandro évolue au prestigieux club LE CASI et dans la mythique équipe nationale, LOS PUMAS. Il est ainsi, par sa popularité, protégé de tous soupçons...sorti depuis le 10/02.

Mon avis : Le film qui dérange de ce mois de février et qui confirme la bonne santé du cinéma argentin.

Ave, César ! (de Joel & Ethan Coen avec G.Clooney, J.Brolin, S.Johansson - 1h45) : A Hollywood, dans les années 1940, Eddie Mannix dirige le studio de cinéma Capitol films. Son emploi du temps est très chargé. Il essaie d'imposer Hobie Doyle, un jeune premier, habitué aux westerns, dans un film romantique et doit gérer la vie sentimentale de DeeAnna Moran, une actrice enceinte. On lui annonce que Baird Whitlock, la star d'un péplum en cours de tournage, n'est pas réapparu sur le plateau. Mannix ne s'inquiète pas outre mesure, connaissant le passif de noceur de l'acteur. Il reçoit bientôt une demande de rançon : 100 000 dollars à cacher sur le plateau 8. Entre deux problèmes à régler, il reçoit une alléchante offre d'emploi du représentant d'une compagnie aérienne...sorti depuis le 17/02

Mon avis : Deux génies derrière la caméra, la nostalgie du cinéma des années 50 et les grandes superproductions hollywoodiennes.

The revenant ( d'A.González Iñárittu avec L.Di Caprio, T.Hardy - 2h36) : Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption...sortie prévue le 24/02

Mon avis : Di caprio dans le rôle qui lui rapportera sûrement l'Oscar enfin. L'histoire inspirée de faits réels est passionnante et promet du grand spectacle.

Steve Jobs de Danny Boyle

Anomalisa de Duke Johnson & Charlie Kaufman

El clan de Pablo Trapero

Ave, César de Joel et Ethan Cohen

The revenant d'Alejandro Gonzalez Iñarittu