Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Grandmaster (2013 - Wong Kar Wai)

The Grandmaster (2013 - Wong Kar Wai)

Sublime ! voici le premier mot qui me vient à l'esprit après la vision du nouveau film de Wong Kar Wai. Après deux films décevants vu dernièrement au cinéma (Moebius et Les amants passagers), je dois dire que là je n'ai pas été déçu, bien au contraire.

L'histoire : Grand maître de l’art martial Wing Chun qu’il transmettra à Bruce Lee à la fin de sa vie, Ip Man a traversé le début du vingtième siècle en faisant de nombreuses rencontres avant que le Japon n’envahisse la Chine et ne le pousse à s’exiler à Hong-Kong. Parmi elles, Gong Yutian, grand maître descendu du Nord et cherchant, avant de prendre sa retraite, un héritier capable de suivre ses traces. S’il a choisi l’implacable Ma San comme héritier pour le nord, Ip Man semble tout désigné à ses yeux pour devenir celui qui le remplacera dans le Sud. Une décision qui ne ravi pas Gong Er, la fille de Gong Yutian, ni Ma San, voyant d’un sale œil le partage de cet héritage qu’il juge sien.

On savais déjà que le cinéaste était un maitre de l'esthétique et il le prouve une nouvelle fois tellement tout est beau dans ce film : les décors, les costumes, les scènes d'actions sont tout bonnement époustouflantes de beauté (la scène d'ouverture sous la pluie et la scène de combat sur le quai d'une gare), la musique (vers la fin du film, il y a même un hommage à "Il était une fois en Amérique" à qui il emprunte la musique d'Ennio Morricone, la photo, les acteurs...

Ce film a nécessité 4 ans entre la production et le montage final. L'acteur Tony Leung ne connaissait rien aux arts martiaux et a voulu prendre le temps d'apprendre et je dois dire que sa maitrise se voit nettement à l'image. Il aura souffert pour cela car i s'est cassé le bras à deux reprises et au même endroit. Zhang Ziyi est comme toujours divine de beauté et vole souvent la vedette à son homologue masculin.

Le film ne se limite pas à une succession d'affrontements mais nous raconte, à travers ses personnages, un pan de l'histoire de la Chine entre les années 30 et 50 avec l'invasion japonaise qui viendra bouleverser la vie des personnages. Il y a également beaucoup d'émotion et de grâce dans certaines scènes. Ceci en fait un film complet et l'un des meilleurs de l'oeuvre de Wong Kar Wai qui après deux films mineurs comme"2046" et "My blueberry nights" revient au niveau qui était le sien avec "In the mood for love".

Le film s'achève par une citation de Bruce Lee en hommage à son Maitre, belle conclusion pour un très beau film....

Une des scènes de combat sous la pluie les plus réussies

Une des scènes de combat sous la pluie les plus réussies

Les femmes sont particulièrement mises en valeur ainsi que leurs costumes d'époque.

Les femmes sont particulièrement mises en valeur ainsi que leurs costumes d'époque.

La bande annonce qu'on ne se lasse pas de revoir

Luis 30/04/2013 08:37

Très beau film en effet. C'est le premier film de Wong Kar Wai que je vois et ça donne envie d'en voir d'autres.