Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sorties ciné de janvier 2013

Sorties ciné de janvier 2013

Je sais que nous sommes déjà le 19 janvier mais j'ai encore le temps de vous parler de quelques films qui me semblent indispensables de voir en ce froid mois de janvier. Comme lors du mois précédent, ce sont 4 films qui attirent mon attention : 3 américains et un espagnol qui s'annonce comme une des sensations de 2013.

The master (de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix, Philip Seymour Hoffman - durée : 2h17) : Freddie, un vétéran, revient en Californie après s’être battu dans le Pacifique. Alcoolique, il distille sa propre gnôle et contient difficilement la violence qu’il a en lui… Quand Freddie rencontre Lancaster Dodd – « le Maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe... Sorti depuis le 09/01

Mon avis : 3 raisons d'aller voir ce film, la première c'est qu'il s'agit ici du retour de 2 grands du cinéma. Le réalisateur tout d'abord car je le considère comme le plus talentueux réalisateur américain depuis 15 ans, auteur de films comme "Boogie nights", "Magnolia", "Punch drunk love" ou son dernier "There will be blood". PTA a toujours su mettre en valeur ses comédiens dans des films choraux d'une très belle beauté visuelle. L'autre bonne raison est la présence après plus de 4 ans d'absence de l'un de mes 2 acteurs préférés en la personne de Joaquin Phoenix qui est nommé à l'oscar du meilleur acteur pour ce rôle. Enfin, pour l'histoire qui raconte en utilisant d'autres noms, le parcours de celui qui a créé l'église de scientologie.

Django Unchained (de Quentin Tarantino avec Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo Di Caprio, Samuel L Jackson et le ressucité Don Johnson - durée : 2h44) : Hans, un chasseur de primes allemand qui écume le Sud d’avant la guerre de Sécession, libère l’esclave Django, qui accepte de l’aider à attraper, morts ou vifs, les infâmes frères Brittle. Leur piste les mène jusqu’à l’immense plantation de Calvin Candie, dandy psychopathe et propriétaire de Broomhilda, l’épouse bien aimée que Django a juré de retrouver. Sorti le 16/01

Mon avis : Il était temps que Tarantino en fan inconditionnel du cinéma bis réalisent un western, genre qu'il adore. Beaucoup de critiques disent qu'il s'agit là de son meilleur film. Voir Di Caprio en abject méchant exploitant d'esclaves attise ma curiosité et puis la bande annonce nous fait penser à un film non dépourvu d'humour et de bonne musique comme à chque fois avec Quentin.

Blancanieves (de Pablo Berger avec Macarena Garcia, Mariel Verdu et Angela Molina - durée : 1h44) : Sud de l’Espagne, dans les années 20. Carmen est une belle jeune fille dont l’enfance a été hantée par une belle-mère acariâtre. Fuyant un passé dont elle n’a plus mémoire, Carmen va faire une rencontre insolite : une troupe ambulante de nains toreros qui va l’adopter et lui donner le surnom de "Blancanieves". C’est le début d’une aventure qui va conduire Carmen/Blancanieves vers elle-même, vers son passé, et surtout vers un destin à nul autre semblable… Sortie le 23/01

Mon avis : Le thème des contes de fées est très présent actuellemnt à la télévision et au cinéma mais des trois versions de Blancheneige sorties depuis un an au ciné, celle-ci s'annonce comme la plus belle au niveau de la forme et au niveau de sa mise en scène. Le film est muet et en noir et blanc, cela vous rappelle quelque chose ? Normal, la comparaison avec "The artist" est inévitable mais il s'agit là d'une toute autre histoire. Ce film est le grand favori des prochains Goya (les prix du cinéma espagnol) avec 18 nominations.J'attends sa sortie avec impatience.

Lincoln (de Steven Spielberg avec Daniel Day Lewis, Sally Field, Joseph Gordon Levitt, Tommy Lee Jones et James Spader - durée : 2h29) : Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage. Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

Mon avis : 2 raisons essentielles et l'une d'elle n'est pas le réalisateur car Spielberg a une filmographie assez inégale. Non la raison principale est la présence de mon autre acteur que j'admire énormément (décidément quel mois de janvier !), l'immense Daniel Day Lewis (My left foot, Le dernier des mohicans, Le temps de l'innocence, Au nom du père, Gangs of New York, There will be blood,...) qui va aller chercher son 3e oscar le mois prochain à Hollywood. Si Joaquin Phoenix ne gagne pas l'oscar, je préfère autant que cela soit Daniel Day Lewis. L'autre raison est de voir le biopic de l'un des présidents américains les plus illustres de l'histoire qui mit fin à la guerre de sécession et à l'esclavage, rien que ça ! La bande annonce que j'ai vu à plusieurs reprises me donne à chaque fois des frissons.

J'espère pouvoir vous confirmer tout ça prochainement. En attendant, je vous laisse les belles bandes annonces.

The master de Paul Thomas anderson

Django unchained de Quentin Tarantino

Blancanieves de Pablo Berger

Lincoln de Steven Spielberg