Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruce Springsteen : Born to run (1975)

Bruce Springsteen : Born to run (1975)

Inutile de présenter le Boss mais je tenais à parler aujourd'hui de ce qui est considéré comme un des meilleurs albums de rock au monde. En effet, si Springsteen est surtout connu du grand public grâce à l'album "Born in the USA" (1984), c'est le disque "Born to run" qui fit dire au critique rock Jon Landau que nous étions en présence du "futur du rock".

Springsteen est le chanteur des laissés pour compte de l'Amérique, les anciens soldats de la guerre du Vietnam, les SDF, l'américain moyen qui n'a plus d'illusions et fait face à la crise et à des conditions de vie de plus en plus précaires.

"Born to run" est le 3e album du Boss après deux tentatives restées discrètes, il entre en studio avec sa bande de potes du New Jersey, le "E Street Band" et avec Jon Landau qui devient son producteur et ami. Cet album demandera plus d'un an d'efforts avant qu'il ne voit le jour en septembre 75. Les efforts fournis trouveront leur récompense dans le succès qu'il rencontra auprès du public et des critiques puisqu'il se vendit à 4 millions d'exemplaires aux Etats unis, ce qui à cette époque est énorme.

Une des caractéristiques de Springsteen est l'énergie qu'il met dans chaque interprétation, ses concerts encore aujourd'hui durent plus de 3h, il donne énormément sur scène et sait aussi transmettre beaucoup d'émotion.

Pour preuve le titre "Thunder road", intro à l'harmonica, la voix chargée d'émotion de Bruce, le piano et les dernières paroles de la chanson "It's a town full of losers and I'm pulling out of here to win" (C'est une ville pleine de perdants et je pars d'ici pour gagner).

La video est celle du concert à L'Hammersmith Odeon de Londres avec un Springsteen agé tout juste de 26 ans mais qui chantait déjà avec une conviction et une sincérité sans limite. L'image est sombre et commence à dater mais j'ai toujours la chair de poule à chaque écoute.

Extrait du concert à l'Hammersmith Odeon de Londres en 1975

Luis 06/11/2012 09:10

Très jolie chanson.