Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Akira (1988 - Katsuhiro Otomo)

Lors de leur réouverture d'après confinement, les cinémas ont annoncé que faute de  films, il serait donné aux spectateurs de découvrir ou redécouvrir des films sur grand écran. Une liste de films avait été annoncée dont je vous parlais dans cet article mais d'autres titres sont venus s'ajouter au coeur de l'été et parmi ces titres, Akira qui ressort donc restauré 4K pour le plus grand bonheur des fans de la première heure mais aussi pour ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de découvrir ce monument du cinéma.

 

 

Le picth : En juillet 1988, une mystérieuse explosion détruit Tokyo, déclenchant la troisième guerre mondiale. 31 ans plus tard, en 2019, Néo Tokyo, la mégalopole construite sur la baie de Tokyo a retrouvé sa prospérité d’antan et se prépare à l’évènement majeur des Jeux olympiques de 2020. 
Dans l'ombre, les choses sont moins réjouissantes, le chômage augmente et les actions des dissidents se multiplient, les citadins cherchent leur salut dans les cultes religieux et les drogues. Les plus jeunes se réunissent en gang rebelles et se défient dans d’interminables  courses de motos a travers la mégalopole. Au cours d’une de leurs échappées,  Kaneda et Tetsuo manquent d’écraser un enfant. Un enfant étrange, au visage de vieillard, appelé n ° 26 Kaneda et ses amis sont arrêtés par la police alors que n ° 26 et Tetsuo, blessé,  sont emmenés par l'armée.  Tetsuo est prisonnier d’un laboratoire et devient l’objet de tests ultrasecret qui le dotent de pouvoirs surnaturels.  C’est là qu’il apprend qui est AKIRA, ce garçon a la force incroyable a l’origine de la destruction de Tokyo, il y a 31 ans.

 

 

Alors que dire ? J'avais découvert Akira en VHS et le voir au cinéma a constitué sans aucun doute un plaisir immense pour moi et mon frère qui était avec moi. Je parle plus haut de monument de cinéma car pour moi, nous sommes au delà du manga, qui serait réducteur et priverait sans doute les plus réticents.

 

 

Situé dans un monde post-apocalyptique ultra-violent, Akira brasse des thèmes classiques de la science fiction moderne dans une oeuvre qui est un sommet de cyberpunk et fait penser à des films qui ont beaucoup inspiré l'auteur tels que Orange mécanique, Mad max ou Tron pour ne citer que ceux-ci.

 

 

Adapté du manga écrit par le réalisateur en 1982, il est à noter que les meilleurs animateurs japonais de l'époque ont participé au projet et que toutes les planches ont été créées manuellement sans aide d'ordinateur. Ce qui lorsque l'on voit le résultat à l'écran, nous laisse sans voix au vu d'une telle maîtrise.

 

 

Considéré à l'époque de sa sortie comme le maître étalon du cinéma d'animation, Akira reste encore 32 ans après comme une oeuvre d'une très grande qualité et qui fait preuve d'une modernité encore déconcertante, ce qui prouve à quel point l'auteur avait su se démarquer. Et pour la petite histoire, il est amusant de voir qu'Otomo avait déjà prévu les JO de Tokyo en 2020 et leur annulation...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Luis 07/09/2020 11:16

Un classique, qui n'a rien perdu de sa puissance plus de 30 ans après. Indémodable.