Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Light of my life (2020 - Casey Affleck)

Passé à la réalisation comme son frère Ben, Casey Affleck signe ici son deuxième film. Très différent du premier qui était un faux documentaire sur l'acteur Joaquin Phoenix, il change de genre ici en abordant le film d'anticipation pour quel résultat ?

 

Le pitch : Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s'effondre, comment maintenir l'illusion d'un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

 

 

Alors il est vrai qu'en lisant ce pitch on pense tout de suite au film La route de John Hillcoat sorti en 2009 et adapté de l'excellent roman éponyme de Cormack McCathy. Car oui, on y suit la survie d'un père et de son fils dans un monde post-apocalyptique mais là où le film de 2009 montre très bien ce qu'est devenu ce monde inhumain, le film d'Affleck traite plus de l'éducation qu'un père veuf veut transmettre à sa fille.

 

 

Cela donne lieu à des scènes d'une grande tendresse qui contrastent avec la violence du monde extérieur dont on ne sait pas grand chose finalement. Le film a un rythme assez lent et ne fera pas l'unanimité mais est une réussite de bout en bout selon moi.

 

 

Parmi ses réussites, l'actrice Anna Pniowski qui est vraiment excellente et Casey Affleck vraiment très juste dans ce rôle. La musique est belle et les scènes de flashback où l'on voit la maman sont vraiment réussies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :