Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regression (2015 - Alejandro Amenábar)

Regression (2015 - Alejandro Amenábar)

Cela faisait six ans que j'attendais le retour de ce que l'Espagne compte comme l'un des plus talentueux réalisateurs : Alejandro Amenábar.

L'histoire : Minnesota, 1990. L'inspecteur Bruce Kenner enquête sur un crime révoltant dont la jeune Angela accuse son père, John Gray. Lorsque John avoue sa culpabilité de façon tout à fait inattendue et sans garder le moindre souvenir des faits, le docteur Raines, un célèbre psychologue, est appelé à la rescousse. Il va devoir aider John à retrouver la mémoire, mais ce qu'ils vont découvrir cache un terrifiant mystère qui concerne le pays tout entier...

​Autant le dire tout de suite, Régression signe le retour d'Amenábar au thriller pur et dur. S'il ne s'agit pas de son meilleur film, il s'avère très efficace de part l'atmosphère pesante présente tout au long du métrage. La photo est également très soignée, le film est très sombre, il y a de la pluie tout le temps. Le thème des messes sataniques et ses séquences m'ont vraiment donné le frisson. Quelques touches d'humour font beaucoup de bien pour contrebalancer un petit peu la noirceur du film.

J'apprécie beaucoup Ethan Hawke que je trouve vraiment bon, il restitue à la perfection le cauchemar vécu par son personnage. Je suis moins convaincu par Emma Watson que je trouve trop pleurnicheuse.

On retrouve les thèmes du rêve, de la réalité, la religion, chers au réalisateur espagnol. Les plus connaisseurs de son cinéma auront même remarqué des clins d'oeil à ses propres films comme Tesis et Ouvre les yeux.

​Un très bon divertissement qui m'a fait bien verrouiller ma porte en rentrant chez moi....

Emma Watson et Ethan Hawke sont les protagonistes de cette sombre histoire

Emma Watson et Ethan Hawke sont les protagonistes de cette sombre histoire

Certaines images glacent le sang

Certaines images glacent le sang

Luis 10/11/2015 09:24

Un excellent film, bien flippant par moments. Ce n'est en effet pas le meilleur film d'Amenabar, la faute à une fin peut-être trop sage, mais il n'en reste pas moins très efficace.