Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noé de Darren Aronofsky, Ari Handel et Niko Henrichon (2011 - Editions Le Lombard)

Noé de Darren Aronofsky, Ari Handel et Niko Henrichon (2011 - Editions Le Lombard)

Ce n'est pas du film dont je vais parler ici mais de la BD dont les deux premiers tomes ont été publiés en 2011 et les deux derniers en mars de cette année. Le réalisateur américain Darren Aronofsky et Ari Handel, le co-scénariste de tous ses films (Pi, Requiem for a dream, The fountain, The Wrestler, Black swan) se sont associé à l'illustrateur Niko Henrichon pour donner leur vision personnelle du personnage biblique Noé.

Pour ceux qui ne connaitrait pas, petit rappel de l'histoire : C'était un monde sans espoir, un monde sans pluie et sans récoltes, dominé par des chefs de guerre et leurs hordes barbares. Dans ce monde cruel, Noé était un homme de bien. Combattant aguerri, mais aussi mage et guérisseur, il ne voulait que la paix pour lui et sa famille. Pourtant, chaque nuit, Noé était assailli par les visions d'un déluge sans fin, symbole de la destruction de toute vie. Peu à peu, il commença à comprendre le message que lui envoyait le Créateur. Ce dernier avait décidé de punir les hommes et de les exterminer jusqu'au dernier. Mais il donnait à Noé une dernière chance de préserver la vie sur Terre...

Tout d'abord je tiens à rendre hommage au talent de Niko Henrichon, le dessinateur canadien qui s'était fait remarquer dans le très beau "Les seigneurs de Bagdad" et "Hostile" entre autres. Il retranscrit parfaitement ici un monde au bord de l'apocalypse, les décors sont dépouillés, emprunts d'une grande puissance visuelle et qui servent à la perfection l'histoire.

L'histoire mêle des éléments bibliques à d'autres fantastiques et l'on comprend que le personnage principal de cette histoire ait passionné l'auteur qui s'est toujours intéressé dans ces oeuvres cinématographiques à la solitude des hommes dans leur combat face à leurs démons (les maths, les dépendances, la recherche de la perfection,….).

Loin de nous est l'image du gentil Noé voulant protéger toutes les espèces animales de la destruction. Darren Aronofsky a selon moi mis en évidence les conséquences d'une foi exacerbée qui rende son personnage principal ambigu car plein de zones d'ombre.

Un très beau moment de BD à découvrir.

Une des planche de cette magnifique BD

Une des planche de cette magnifique BD