Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tel père, tel fils ( 2013 - H.Kore-Eda)

Tel père, tel fils ( 2013 - H.Kore-Eda)

Après "La vie rêvée de Walter Mitty", mes deux premiers films de l'année m'ont énormément plu car "Tel père, tels fils" a tenu toutes les promesses attendues.

L'histoire : Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste.

Ce film m'a ému aux larmes tout comme l'avait fait "Still walking" en 2008. La famille et l'enfance est encore une fois au centre de l'histoire dont les personnages se révèlent très attachants.

Les liens du sang sont opposés aux lien du temps et c'est un dilemme que doivent affronter les deux familles. Si l'émotion est à fleur de peau, l'humour est également très présent grâce notamment à la famille la plus modeste dont le père est un véritable clown mais se révèle être beaucoup plus proche de son "fils" que l'architecte aisé.

Ce film fait naître une réflexion intéressante sur le rôle de parents et de père en particulier, à travers des personnages très bien interprétés. C'est à la naissance d'un père à laquelle nous assistons.

Le prix du jury obtenu à Cannes en 2013 fut amplement mérité. A voir absolument.

Yudai, le père d'origine modeste dans un moment de pur bonheur !

Yudai, le père d'origine modeste dans un moment de pur bonheur !

Deux mamans face à un dilemme

Deux mamans face à un dilemme

Ryoata avec son "fils"

Ryoata avec son "fils"

La bande annonce